Gestion du fret : des transporteurs dénoncent l’« immixtion » du ministre de tutelle

Le bureau national de la Faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) a animé une conférence de presse, le mercredi 27 janvier 2021, à Ouagadougou pour dénoncer ce qu’elle a qualifié d’ « immixtion » de leur ministre de tutelle dans la gestion du fret.

La Faitière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) a une fois de plus dénoncé ce qu’elle a qualifié d’ « ingérence » du ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Vincent T. Dabilgou dans son organisation. Les acteurs étaient face à la presse, le mercredi 27 janvier 2021, à Ouagadougou. Le principal acte d’accusation est la mise en place du Haut conseil des transporteurs (HCT) qui, serait selon les conférenciers, présenté comme le représentant ‘’majeur’’ des transporteurs. Or, selon le Secrétaire général (SG) de la FUTRB, Bonaventure Kéré, le représentant des transporteurs ne peut être que la faîtière et l’Union des chauffeurs routiers du Burkina. Pour lui, le récépissé du HCT lui aurait été délivré « par inadvertance » par le ministre d’antan de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo.

Il a confié que celui-ci aurait reconnu « son erreur » et aurait recommandé « une fusion » des deux structures. Mieux, le Premier ministre aurait même confirmé la FUTRB comme la principale interlocutrice des transporteurs par correspondance n°1505/PM/SG/DGIE du 27 juillet 2020, foi de l’animateur principal de la conférence de presse. « Faisant fi de tout, notre ministre de tutelle persiste pour imposer aux transporteurs, aux partenaires techniques et financiers, le HCT qui a obtenu son récépissé par erreur », a regretté M. Kéré. Par ailleurs, il a fait comprendre que le Haut conseil des transporteurs est une association et non une faîtière. C’est pourquoi, M.Kéré pense que le ministre devrait œuvrer à la cohésion entre les transporteurs. « Nous dénonçons avec vigueur cette attitude contraire aux directives et orientations données par le gouvernement », a martelé le SG de la FUTRB. Toutefois, il a précisé que sa structure privilégie le dialogue dans cette situation.

Gaspard BAYALA
Antoinette KABRE
(Stagiaire)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.