Appui au développement: Près de 25 milliards F CFA pour financer deux secteurs

L’ambassadeur de l’Union européenne, Wolfram Vetter (gauche), a salué l’excellence des relations entre son institution et le Burkina Faso

Le gouvernement, à travers le ministre de l’Economie des Finances et du Développement, Lassané Kaboré, a signé, hier 28 janvier 2021, deux conventions relatives au développement de l’énergie solaire, l’assainissement et le drainage de l’eau de Ouagadougou, avec la Banque européenne d’investissement (BEI). Le coût total de ses deux projets est d’environ 25 milliards FCFA.

Le Burkina Faso et l’Union Européenne ont consolidé leurs liens, le jeudi 28 janvier 2021, à travers la signature de deux conventions dont le montant total s’élève à 38 millions d’euros (24 926 366 000 FCFA). Le premier projet vise à renforcer la capacité de la centrale solaire de Zagtouli de 33 mégawatt à 50 mégawatt. Le montant de ce contrat de financement s’élève à 23 millions d’euros. Le deuxième accord est relatif au financement du projet d’assainissement et de drainage de l’eau de Ouagadougou.

Ce projet qui consistera au drainage des eaux pluviales contre les inondations, en accompagnement des mesures de réaménagement urbain pour le développement et la soutenabilité de la capitale, s’élève à 39 millions d’euros au total dont 15 millions d’euros sont financés par la partie européenne. Le financement de ces deux projets sera assuré par

Pour le bourgmestre de Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé, l’assainissement sera localisé essentiellement dans la centralité secondaire de Tanghin

la Banque européenne d’investissement (BEI). Ces conventions ont été paraphées côté burkinabè par le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré, le maire de Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé et côté européen, par l’ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne au Burkina, Wolfram Vetter et le vice-président de la BEI, Ambroise Fayolle.

Pour le ministre en charge de l’énergie, Bachir Ouédraogo, présent à la cérémonie, cet investissement va renforcer la position du Burkina Faso dans la sous-région, en tant que leader dans production de l’énergie solaire. « Nous avons un meilleur ensoleillement dans la sous-région et le coût de production du kilowattheure en énergie solaire est moins cher par apport à toutes les autres types, que ce soit thermique, hydroélectrique ou la biomasse. Avec le développement de l’énergie solaire nous pouvons atteindre notre ambition qui est de réduire le coût du kilowattheure qui est actuellement le plus élevé en Afrique de l’Ouest» a-t-il indiqué.

Pour le bourgmestre de Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé, l’assainissement sera localisé essentiellement dans la centralité secondaire de Tanghin (arrondissement IV). Ce sera un canal d’une longueur de 5 km et d’une largeur de 5m. « Il va permettre d’avoir un canal qui va drainer toutes les eaux de Tanghin vers l’exutoire principal de la ville qui est le parc Bangr Wéogo », a-t-il rapporté.

Pengdwendé Achille OUEDRAOGO

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.