Littérature :  « Regards croisés » de 20 auteurs sur la Covid-19

Professeur certifié de philosophie, Denise Sidonie Nébié/Zoma a présenté à la presse le livre intitulé « Regards croisés sur le coronavirus, le vécu individuel de 20 auteurs » dont elle est coauteur, le vendredi 29 janvier 2021, à Ouagadougou, sous le parrainage du secrétaire général de la Commission nationale burkinabè pour l’UNESCO, Dr Fatié Ouattara.

Face à la pandémie de la COVID-19 et ses multiples impacts économique, social, culturel et humain, une vingtaine d’auteurs africains, européens et canadiens ont traduit leur ressenti sur cette crise sanitaire mondiale à travers un ouvrage collectif. L’œuvre, intitulé « Regards croisés sur le coronavirus, le vécu individuel de 20 auteurs », a été présentée à la presse, le vendredi 29 janvier 2021, par l’un des coauteurs, Denise Sidonie Nébié/Zoma, professeur certifié de philosophie et chef de service de la division culture de la commission nationale burkinabè pour l’UNESCO.

« L’inspiration est venue du contexte de la pandémie qui a beaucoup de répercussion surtout sur le plan humain dont on ne parle pas assez. Nous avons plutôt mis l’accent sur l’impact économique, sur la culture, la fermeture des écoles, en occultant ses impacts sur le plan psycho-social », a indiqué Mme Nébié. Pour elle, bon nombre de familles sont touchées, et souffrent le martyr dans le silence. Certaines familles avaient leurs enfants qui étaient dans des pays où les morts se comptaient par milliers par jour. Au même moment, au niveau national, les populations semblaient ne pas prendre l’existence de cette maladie au sérieux, a-t-elle poursuivi. « Nous avons voulu faire ressortir tout ce ressenti. C’est au nom de toutes ces personnes qui souffraient et qui ne parlaient pas que nous avons écrit cette œuvre. Avec la pandémie, il y des drames humains qui se tissent, il faudrait qu’on en parle », a souligné la seule Burkinabè qui a pris part à cet ouvrage collectif, à travers son article « Au-delà de la covid-19, une opportunité pour de nouveaux paradigmes ».

Pour elle, la COVID-19 n’a pas fait que des effets négatifs. « Nous avons réalisé que la couche d’ozone était en train de se refermer. La COVID-19 a permis à l’humain de se repenser, de voir ce qui est essentiel dans la vie. Cette maladie est venue comme un coup de pied dans la fourmilière pour dire que la ligne rouge a été atteinte. C’est une opportunité pour penser de nouveaux paradigmes dans tous les domaines, nos relations à nous-mêmes, aux autres, à la communauté, nos manières de faire la politique, etc. », a-t-elle fait savoir.

Selon l’écrivain Parfait Ilboudo, qui a présenté l’ouvrage aux hommes et femmes de médias, l’article de Mme Nébié est une mémoire du temps présent, un condensé de récits et de témoignages, empreint de féminisme militant face à cette maladie qu’elle qualifie de « raciste » et de « misogyne ».

Cet ouvrage qui aborde les différentes facettes de la maladie à Coronavirus, a paru aux Editions Vénus d’ébène. Il est disponible à la libraire Mercury, au prix de 8 000F CFA et auprès de la coauteure.

Mahamadi SEBOGO

Windmad76@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.