Conférence de presse du ministre des Sports: le Burkina pourrait être candidat à l’organisation de la CAN 2029

Le ministre des Sports et des Loisirs Dominique Nana, a organisé, le lundi 8 février 2021 à Ouagadougou, une conférence de presse de prise de contact avec les hommes de médias. La question des infrastructures sportives a beaucoup plus préoccupé les journalistes.

Le nouveau ministre des Sports et des Loisirs, Dominique Nana, s’est voulu rassurant dans sa déclaration liminaire. Il dit vouloir faire bouger les lignes dans son département pour la « crédibilisation de notre sport à travers une gestion rigoureuse ». Dans la même veine il a éclairé les journalistes sur la restructuration des infrastructures sportives notamment les deux principaux stades du pays (le 4-Août à Ouagadougou et Sangoulé-Lamizana à Bobo-Dioulasso) et la revalorisation des cadres sportifs à travers les formations à l’Institut des sciences du sport et du développement humain (ISSDH). Au cours de la conférence de presse organisée le 8 février 2021, le ministre Dominique Nana est revenu sur les primes des Etalons, la prise en charge des sportifs de haut niveau et le récent cas Jonathan Zongo qui avait enflammé la toile. « Tout a été pris en charge. Les frais médicaux, la rééducation, le déplacement de sa maman ont été pris en charge par l’Etat burkinabè à travers le ministère des Sports », a-t-il précisé. Les dépenses, a-t-il ajouté, se sont élevées à plus de 45 millions F CFA sans compter l’assistance financière de la Fédération burkinabè de football et de la présidence du Faso.
Les journalistes se sont plus appesantis sur la rénovation des stades du 4-Août et Sangoulé-Lamizana qui pourraient priver le Burkina Faso d’accueillir les matchs FIFA à domicile en juin prochain. Dominique Nana a laissé ses techniciens s’exprimer avant de se prononcer. Le Secrétaire général du ministère des Sports et des Loisirs Herman Zinguim Yabré, a trouvé la question de l’homologation des stades importante et a fait savoir que les démarches sont entreprises pour qu’au moins le stade du 4-Août soit dans les normes dans un bref délai. « Les études sont bouclées. On a maintenant besoin des ressources », a-t-il dit. Il faut un peu plus de 10 milliards F CFA pour le stade du 4-Août et l’Etat, selon le SG, débloquera 4 milliards sur deux ans. Le gap est à rechercher. Il faut plus de 24 milliards pour la rénovation du stade Sangoulé-Lamizana de Bobo-Dioulasso et le ministre des Sports se demande s’il ne faut pas en construire un autre au lieu de le rénover.

Le Burkina en quête d’une médaille olympique

Le Burkina Faso a abrité en 1998 la CAN et a pu réaliser des infrastructures sportives pour cet événement. Comme la question des infrastructures se pose avec acuité ? Le ministre des Sports est en train de faire des projections pour pouvoir accueillir les jeux islamiques de 2025 afin de bénéficier des infrastructures qui pourront peser lourd pour une candidature du Burkina Faso à la CAN 2029. Le ministre Nana a également évoqué le cas du palais des Sports de Ouaga 2000 non encore réceptionné. Pour lui, l’infrastructure a besoin d’être rénové, surtout à ses alentours. Egalement, la réalisation d’un parcours tout autour, est en cours de réalisation pour permettre aux populations qui pratiquent leur sport les soirs au rondpoint des Martyrs, de le faire au palais des Sports. La question de la pose sans maîtrise du gazon synthétique sur les stades régionaux a été relevée et le ministre a promis que tout rentrera dans l’ordre. Le département des sports a d’ailleurs entrepris un vaste chantier pour répertorier ces terrains de sports afin de les rénover. Pour la prise en charge des sportifs de haut niveau, Dominique Nana a fait savoir que des dispositions légales sont prises pour que cela soit une réalité. Il dit se référer à la loi 050 adoptée par l’Assemblée nationale. Et le triple sauteur Hugues Fabrice Zango est un des sportifs qui bénéficient de cette mesure. Cette disposition permettra de prendre en charge le sportif en activité jusqu’à sa retraite.
Pour les primes, le SG Yabré a assuré qu’elles ont été payées. Il a souhaité qu’à l’avenir elles soient versées directement dans les comptes des joueurs sélectionnés pour ne pas les mettre en insécurité.
En ce qui concerne les Jeux olympiques de 2021 où le Burkina Faso est en quête de la première médaille de son histoire, tout est mis en œuvre pour mettre la valeur sûre du pays, Hugues Fabrice Zango, soit dans les conditions pour ramener le précieux métal. Le ministre des Sports a fait savoir qu’un contact a été noué avec l’ambassadeur du Burkina Faso au Japon pour trouver une ville qui pourrait accueillir la délégation burkinabè pour une acclimatation avant la compétition.

Adama SALAMBERE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.