Développement local: la contribution des jeunes consignée dans un livre

Le livre « Jeunesse, cohésion sociale, intégration africaine
et développement » de SomaΪla Sawadogo a été dédicacé
le vendredi 5 février 2021 à Ouagadougou.

Ecrit par Somaïla Sawadogo, le livre «Jeunesse, cohésion sociale, intégration africaine et développement » est depuis quelques jours dans les rayons des librairies de la place. Composé de 217 pages, l’ouvrage a été officiellement présenté le vendredi 5 févier 2021 à Ouagadougou. Selon le présentateur de l’œuvre, Boubacar Dao, ce document est une véritable source de connaissances pour le public burkinabè. L’œuvre fait le point, a-t-il poursuivi, de plusieurs thématiques dont le civisme, la cohésion sociale, la paix et la promotion de la jeunesse. Il y est aussi question de l’intégration africaine et de la contribution des communautés vivant au Burkina Faso au développement, a ajouté M. Dao. L’ouvrage est, a-t-il précisé, un recueil de communications animées par l’auteur, composé de huit chapitres répartis en trois grandes parties. La première section de l’ouvrage intitulée « Jeunesse, paix et cohésion sociale », s’articule, a-t-il dit, autour de la promotion civique et de la citoyenneté essentiellement chez les jeunes. Dans cette partie de trois chapitres, l’écrivain établit un lien entre les jeunes et le civisme, a expliqué le présentateur. Concernant la deuxième partie, l’auteur l’a consacrée, a souligné M. Dao, à une analyse sur l’importance de l’éducation de la jeunesse, sa contribution au développement et à la gouvernance locale tout en relevant la place qu’occupent les élèves et étudiants dans ces grandes questions. L’écrivain a conclu, a-t-il souligné, son livre en portant dans la dernière partie un regard sur le rôle des acteurs nationaux dans l’intégration des peuples et sur la part contributive des communautés vivant au Burkina Faso au développement national. Selon le présentateur, plusieurs raisons expliquent le choix de l’auteur de rassembler ses communications dans un livre. Il s’agit, entre autres, a-t-il dévoilé, de l’intérêt que le public a toujours accordé à ses communications et de l’exploitation abusive de ses présentations par de tierces personnes qui les utilisent de manière frauduleuse. Le représentant du ministre délégué chargé de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Régis Kévin Bationo, a estimé pour sa part, que cet ouvrage est incontournable pour l’éducation. Quant à Somaïla Sawadogo, il a indiqué que l’objectif de ses écrits est de partager les résultats de ses réflexions avec l’ensemble des jeunes et le public burkinabè, en général. Il a par ailleurs souligné que la disponibilité des ressources pour la production du livre a été l’un des défis à relever… Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, Somaïla Sawadogo est directeur des stratégies éducatives et de la protection des jeunes au Ministère de la Jeunesse, de la Promotion de l’entrepreneuriat et de l’Emploi. Il est titulaire d’un DEA en Lettres modernes et d’un Master en gestion de projets. Le présent recueil est sa troisième publication. L’œuvre est disponible dans les librairies Harmattan Burkina, Mercury et chez l’auteur au prix de 5000 FCFA.

Antoinette KABRE
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.