Agence nationale d’appui aux collectivités territoriales : Le ministre Clément Sawadogo au contact du personnel

Le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Clément Sawadogo, a effectué une visite à l’Agence nationale d’appui au développement des collectivités territoriales (ADCT), le lundi 8 février 2021 à Ouagadougou.

Instrument technique de mise en œuvre de la politique du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le Fonds permanent pour le développement des Collectivités territoriales (FPDCT) est devenu depuis octobre 2020, l’Agence nationale d’appui aux collectivités territoriales (ADCT).

Dans l’optique de s’imprégner des réalités de cette structure, le ministre d’Etat, ministre de l’Administra-tion territoriale et de la Décentralisation, Clément Sawadogo, était dans ses locaux, le lundi 8 février 2021 à Ouagadougou.
Il avait à ses côtés, la ministre déléguée auprès du minis-tre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, chargée de la décentralisation, Madiara Sagnon.
Selon le ministre Sawadogo, l’ADCT est l’une des structures fondamentales du département. Il a marqué sa satisfaction de voir que l’instrument se consolide, en se transformant en agence, de sorte à affirmer son caractère bancaire et de moderniser le mécanisme, pour une gestion plus affinée des ressources.

« Depuis les débuts de la décentralisation et la communalisation intégrale, le schéma qui a été mis en place partait du principe que l’existence de ce fonds devrait permettre de financer des acti-vités de développement local, des collectivités territoriales. En principe, la grande majorité de tout ce qui est allocation en faveur du développement local devait transiter par ce fonds », a précisé le chef du département de tutelle. De son avis, la difficulté principale réside dans la faiblesse de l’abondement des ressources dans ce fonds, aussi bien au niveau de l’Etat que des partenaires. Le ministre Sawadogo s’est engagé à trouver des solutions en rapport avec le ministère en charge des finances, pour faire en sorte que l’agence soit plus opérationnelle et que toutes les collectivités puissent trouver les ressources nécessaires pour avancer dans la mise en œuvre des plans locaux de développement.

Il a confié que les échanges avec le personnel de l’ADCT ont permis de cerner plus de détails, ce qui va permettre de cibler l’angle par lequel il faut trouver les solutions.
Le ministre de l’Administration territoriale dit attendre beaucoup de l’ADCT, une structure de création de bases de la décentralisation à travers le Code général des collectivités territoriales. Pour le Directeur général (DG) de l’ADCT, Bruno Dipama, la prise en compte des préoccupations évoquées va permettre aux collectivités de monter des projets conséquents, à même d’impacter la vie des populations à la base.

« Je me réjouis que le Premier ministre ait, lors de sa déclaration de politique générale, évoqué le fait qu’il mettait tout en œuvre pour que l’ADCT soit opérationnelle dans les meilleurs délais », a-t-il relevé.
En rappel, le FPDCT aujourd’hui ADCT a été créé en 2008. L’agence est un mécanisme étatique de mobilisation et de centralisation de ressources en vue d’accompagner techniquement et financièrement les collectivités territoriales du pays.
Elle bénéficie également de l’accompagnement de la Coopération financière allemande, la Coopération suisse et l’Agence française de développement.

Paténéma Oumar OUEDRAOGO

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.