« Grenier frais » Une technologie locale de conservation des produits

L’inventeur Sylver Salga et le Larlé Naaba Tigré ont officiellement lancé le « Programme Grenier frais » pour la conservation des produits, le jeudi 11 février 2021, à Ouagadougou.

Pour une meilleure conservation des produits agro-sylvo-pastoraux, les acteurs sont invités à se tourner vers le « Grenier frais ». Une innovation qui vise à offrir un ouvrage moderne aux producteurs, revendeurs, transformateurs, importateurs ou exportateurs et tous les acteurs, dans la conservation de leurs produits afin de mieux les rentabiliser. L’invention a été présentée aux populations, le jeudi 11 février 2021 à Ouagadougou. Pour l’inventeur de technologie, Sylver Salga, le « grenier frais », encore connu sous l’appellation « chambre froide », a de multifonctions. Il est complètement autonome et fonctionne à l’aide d’énergie solaire. Un joyau que M. Salga a dit vouloir vulgariser avec l’aide des autorités. Le grenier frais, selon lui, peut être réalisé en fonction du volume souhaité. Il est déplaçable, démontable et extensible en fonction des projets du demandeur, at-il ajouté. « Le grenier frais est entièrement autonome, mais il est possible de mettre un dispositif alterné avec le courant électrique. Il peut aussi produire de l’énergie pour des ménages environnants grâce à son système de stockage d’énergie. En fonction de denrées conservées, on règle la température. 4°C pour le lait et en deça de zéro degré, pour le poisson etc. », a expliqué le promoteur. Pour le Larlé Naaba Tigré, il faut oser inventer. Et la chambre froide du jeune inventeur doit inspirer d’autres « génies » en vue de développer le pays. Avec ses partenaires, le coutumier a rassuré de la nécessité de vulgariser cette technologie dans les marchés, yaars, sites maraîchers, abattoir, zone laitière, zone halieutique, zone fruitière, zone de distribution, divers… Pour les ministres en charge de l’énergie, Bachir Ismaël Ouédraogo et de l’Agriculture, Salifou Ouédraogo, il importe d’adopter cette invention afin d’apporter la solution aux nombreuses pertes des produits agroalimentaires et agro-sylvo-pastoraux. « Nous devons vulgariser ce joyau via la chaîne de froid au Burkina Faso pour une bonne conservation des produits », a indiqué le ministre Salifou Ouédraogo. Le représentant-résident de la CEDEAO, Tiéna Coulibaly, a rassuré le promoteur de l’accompagnement de son institution de manière à favoriser la vulgarisation de l’invention dans les pays membres de l’espace. Il l’a encouragé à la persévérance  et à la production de greniers de qualité. Pour le grenier-témoin qui a été inauguré lors du lancement, il échoit à la coopérative Naaba Koom, un regroupement des commerçantes de la gare SITARAIL Ouagadougou.

Wanlé Gérard COULIBALY

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.