Incendie au quartier Niéneta à Bobo-Dioulasso : des boutiques consumées

Dans la soirée du vendredi 12 février 2021, au quartier Niéneta de Bobo-Dioulasso, une pompe à essence a pris feu lors du dépotage d’un camion-citerne. Plusieurs boutiques jouxtant la pompe sont parties en fumée.

Le vendredi 12 février 2021, à 18 heures 15 minutes, un incendie s’est déclenché lors du dépotage d’un camion-citerne dans une station à essence au quartier Niéneta, secteur 12 de Bobo-Dioulasso. Cet incendie s’est vite propagé avant de se répandre et atteindre des boutiques de vente de produits se trouvant à proximité. Une dizaine de boutiques au total se trouvant ainsi de part et d’autre de la petite station ont été consumées. Rien, presque rien n’a été récupéré dans les magasins touchés. Des sacs de riz ou des tonnes de ciment exposés sur les lieux ont été suffisamment soufflés.

« Fort heureusement, il n’y a pas eu de perte en vies humaines, mais l’incendie a occasionné d’importants dégâts matériels », a confié le Commandant de la compagnie des sapeurs-pompiers de Bobo-Dioulasso, le capitaine Didier Bazongo. A en croire les nombreux témoignages, la violence des feux serait due à l’entreposage côte-à-côte, sans grand espacement, des articles de différentes natures même si l’origine de cet incendie n’est pas encore formellement identifiée, selon le capitaine Bazongo. Il a fallu environ deux heures de lutte aux soldats du feu pour circonscrire les flammes et limiter les dégâts, poursuit Didier Bazongo. Les autorités communales se sont dépêchées sur les lieux de l’incendie pour apporter leur compassion aux victimes. A entendre le maire de l’arrondissement 2, Vinsoum Sanou, les incendies sont de plus en plus fréquents dans les petites stations.

« Cette station est à son deuxième incendie », a-t-il dit, invitant les propriétaires de ces stations à plus de responsabilité. « Les détenteurs des stations doivent éviter de construire les stations devant les habitations », a-t-il soutenu. En outre, les boutiques détruites par le feu sont construites à partir des maisons d’habitation. C’est pourquoi, M. Sanou a annoncé que des mesures « fortes » seront prises pour faire face à ce phénomène. « Il y aura des descentes musclées pour fermer ces stations », a-t-il poursuivi, tout en exhortant la population à les accompagner dans cette démarche. Pour ce faire, a-t-il fait savoir, des concertations auront lieu avec le maire de la commune afin de prévenir d’autres situations du genre.

Boudayinga J-M THIENON
Léon Millogo
(Stagiaire )

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.