Palais de Kosyam : les chefs coutumiers plaident la cause des déplacés internes

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience une délégation des chefs coutumiers du Burkina Faso, le samedi 13 février 2021, au palais de Kosyam. La paix, la sécurité, la cohésion sociale, la situation des déplacés internes étaient au centre des échanges.

Comme à l’accoutumée, les chefs coutumiers du Burkina Faso, ne sont pas en marge des sujets qui touchent la nation burkinabè. Dans cette dynamique, une délégation des garants de la tradition au pays des Hommes intègres a été reçue en audience par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le samedi 13 février 2021. Parmi les hôtes du jour du chef de l’Etat, on peut citer le Moogho Naaba Baongho, le représentant du chef des Bobo Mandarin, le chef de Canton de Dédougou, l’Emir du Liptako (Dori), le Naaba Kiiba du Yatenga, le Naaba Guiguem-Pollé de Tenkodogo, le Dima Naaba Sigri de Boussouma et l’Emir de Djibo.

« Nous sommes venus perpétuer une tradition qui est de rendre visite de temps à autre aux plus hautes autorités de notre pays. C’est également une occasion pour nous de féliciter le président du Faso pour sa réélection à la tête de notre Etat. Nous lui avons réaffirmé notre engagement à l’accompagner pour la réussite de son mandat », a déclaré le Dima de Boussouma, Naaba Sigri. Pour ce faire, les coutumiers ont prodigué des conseils au locataire de Kosyam et formulé des bénédictions sur lui, a indiqué le Dima.
Les notabilités coutumières sont également arrivées au palais présidentiel de Kosyam avec dans leurs besaces les préoccupations des populations qu’ils représentent. « Les sujets que nous avons abordés sont multiples.

Mais ceux qui ont le plus retenu notre attention sont l’insécurité et la situation des déplacés internes. Nous avons évoqué avec le chef de l’Etat la possibilité de faire en sorte que les populations déplacées puissent regagner leurs localités qu’ils ont quittées depuis un certain temps », a fait savoir Naaba Sigri.
Outre ces questions brûlantes, les échanges entre le président de la République et les dépositaires des traditions ont porté, d’une manière globale sur le développement du Burkina Faso, la cohésion, la paix, l’entente entre les Burkinabè, le bonheur des populations, a affirmé le roi de Tenkodogo. La construction de la stabilité et la quiétude nationale devant être la préoccupation de tous, l’Emir de Djibo a appelé chaque Burkinabè à jouer sa partition pour le retour de la paix au pays des Hommes intègres.

Mahamadi SEBOGO
Windmad76@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.