Agence d’appui au développement des collectivités territoriales

L’Agence nationale d’appui au développement des collectivités territoriales (ADCT) organise, du 15 au 19 février 2020 à Koudougou, trois sessions de formation au profit de son Conseil d’administration et de son personnel.

En pleine opérationnalisation, l’Agence nationale d’appui au développement des collectivités territoriales (ADCT), ex-Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT), renforce les capacités de ses ressources humaines pour mieux réussir sa mutation. C’est dans cette optique, a expliqué le Directeur des ressources humaines (DRH), Mahamadi Kologo, que trois sessions de formation se tiennent simultanément, du 15 au 19 février 2021, à Koudougou, chef-lieu de la région du Centre-Ouest. Portant sur le thème : «Management de secrétariat», le premier atelier regroupe 19 secrétaires-comptables provenant de la Direction générale et des agences régionales de l’ADCT. Les participantes vont replonger dans les activités du secrétariat, grâce aux bons soins de la formatrice, Cathérine Sanou, qui entend développer plusieurs points. Il s’agit, entre autres, de l’accueil des visiteurs, des relations entre les patrons et les secrétaires et du classement des documents. « Tous les aspects entrant dans le cadre de la bonne tenue du secrétariat seront examinés », a indiqué Mme Sanou. La deuxième formation réunit une dizaine de chauffeurs travaillant à la Direction générale de l’ADCT et à l’intérieur du pays, avec pour principaux centres d’intérêt, la conduite défensive et le secourisme. Le premier volet est assuré par l’expert en gouvernance et sécurité, le commissaire de police, Rachid Palenfo et le second, le secourisme, par des éléments de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers (BNSP). « Dans le contexte sécuritaire actuel préoccupant, les chauffeurs, appelés à être déployés dans des zones à risque, doivent pouvoir se défendre en cas de problème. Ce qui justifie le choix des thèmes retenus pour leur formation », a relevé M. Palenfo.
Il a soutenu que les participants vont se familiariser avec les techniques de conduite défensive et préventive, en plus des règles de prévention des accidents et de prise en charge des blessés.

La formation des agents, une priorité

La troisième formation rassemble les neuf membres du Conseil d’administration (CA), autour des normes et de l’analyse des documents de l’audit interne. Déjà initiés à l’analyse du budget et des états financiers, les administrateurs vont ainsi renforcer les acquis avec la maîtrise du plan, la conduite des missions et l’élaboration des rapports d’audit interne, en buvant à la source du consultant senior, Salif Kouanda. De part et d’autre, les bénéficiaires saluent l’initiative des formations qui permettront à l’ADCT, institution chargée de mobiliser des fonds pour la réalisation de projets structurants au profit des collectivités (communes et régions), d’agir avec efficacité. « Le thème de la formation est pertinent. Cela va nous permettre de renforcer nos capacités et d’être plus utiles à l’ADCT », a confié la porte-parole des secrétaires, Aminata Benao. Tout aussi enthousiaste, le représentant des chauffeurs, Noël Sandwidi, dit attendre beaucoup de leur formation. « Il y a des règles que nous ne maîtrisons pas. Nous espérons sortir aguerris de cette formation pour mieux servir notre institution », a-t-il soutenu. Pour sa part, le président du CA, Jean-Noël Sawadogo, a affirmé que la formation des administrateurs est un vœu qui a été exaucé. « Le CA est un organe de gouvernance qui doit s’assurer que l’ADCT fonctionne convenablement, si bien qu’il doit maîtriser les risques liés à sa gestion », a-t-il fait observer. Ayant placé la formation des agents au cœur de son action, le DG de l’ADCT, Bruno Dipama, a affirmé que le renforcement des capacités des ressources humaines est la « clé » d’une institution qui veut réaliser des « performances
édifiantes ». « Nous allons continuer avec de telles
formations, pour que nous soyons sûrs d’atteindre les résultats exigés à n’importe quelle composante de notre institution», a-t-il déclaré. Du reste, il a fait remarquer que le processus d’opérationnalisation de l’ADCT suit son cours. « Bientôt, il y aura la mise en place des administrateurs de l’organe de gestion et l’adoption des textes», a avancé M. Dipama, qui dit travailler d’arrache-pied avec son équipe dans ce sens.

Kader Patrick
KARANTAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.