Grève annoncée des chauffeurs routiers : un regroupement d’indépendants s’en démarque

Un regroupement de chauffeurs routiers a animé une conférence de presse, le mardi 16 février 2021 à Ouagadougou, pour se démarquer du mot d’ordre de grève lancé par l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB) pour compter du 22 au 26 février prochain.

Le mot d’ordre de grève lancé par l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB) ne semble pas rencontrer l’assentiment de tous. En effet, un regroupement de chauffeurs indépendants a animé un point de presse, le mardi 16 février 2021, à Ouagadougou, pour se démarquer de la grève, prévue du 22 au 26 février prochain. Selon le porte-parole du regroupement des chauffeurs indépendants, Benjamin Konkobo, son organisation n’est pas concernée par cette lutte. Pour lui, cette grève ne fera qu’augmenter la détresse des populations déjà meurtries par des problèmes sociaux et sanitaires. Il a fait savoir que si la Constitution reconnaît le droit de grève aux groupes et aux syndicats, elle reconnaît aussi la liberté de ne pas en faire. De ce fait, M. Konkobo et ses camarades invitent les chauffeurs libres et non affiliés à l’UCRB à poursuivre leurs activités. Pour ce faire, ils demandent aux autorités de leur garantir la sécurité sur tous les axes routiers pour ceux qui désirent travailler. En rappel, l’UCRB dénonce l’ingérence du ministère des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, dans la gestion du fret en provenance et à destination du Burkina Faso.

Antoinette KABRE
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.