Présidentielle nigérienne : Le chef de l’Etat appelle à préserver l’unité nationale

Le président nigérien, Mahamadou Issoufou a inauguré le 3e pont qui traverse le fleuve Niger, le jeudi 18 février 2021, à Niamey, la capitale. A la veille du second tour de la présidentielle, le chef de l’Etat sortant a invité ses compatriotes à rester unis.

Niamey, la capitale nigérienne bénéficie d’un troisième pont qui traverse le fleuve Niger. L’infrastructure, fruit de la coopération sino-nigérienne, dont les travaux de construction ont démarré en décembre 2017 est désormais ouverte à la circulation.

Baptisé pont Général Seyni Kountché (GSK), du nom deuxième président du Niger, il a été inauguré en grande pompe le jeudi 18 février 2021 par le chef de l’Etat Mahamadou Issoufou. Long de 928 mètres, le pont GSK, dont la réalisation a coûté 50 milliards de F CFA, va fluidifier la circulation dans la ville. L’événement survenu à la veille du second tour de la présidentielle du dimanche 21 février 2021, le président qui n’est pas candidat a saisi l’occasion pour inviter ses compatriotes à préserver l’unité du pays.

Pour lui, le peuple nigérien a été toujours uni et ce n’est pas une parenthèse électorale qui viendra ébranler cette unité. « En même temps que j’ai voulu célébrer la mémoire du Général Seyni Kountché, je voudrais que ce pont soit le symbole de notre unité. Le peuple nigérien a toujours été un peuple uni, un peuple soudé. Le Général Seyni Kountché s’est battu pour l’unité de ce peuple et je voudrais que ce pont qui porte son nom en soit le symbole… Le Niger est un pays, un et indivisible. Je lance un appel à tous les Nigériens, en cette veille d’élection, pour qu’ils ne perdent jamais de vue cela. Pour qu’ils ne perdent jamais l’importance de notre unité, cet acquis du peuple nigérien », a déclaré le président nigérien.

7, 5 millions d’électeurs sont attendus dans les bureaux de vote le dimanche 21 février pour départager les deux prétendants au fauteuil présidentiel que sont Maohamed Bazoum du parti au pouvoir, le Parti nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS-Tarayya) et Mahamane Ousmane du Renouveau démocratique et républicain (RDR-Tchanji).

Karim BADOLO

(Depuis Niamey au Niger)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.