Ioba: Le charbon bactéridien fait deux  morts à Guéguéré

Le ministère des ressources animales et halieutiques a organisé un atelier d’information et de sensibilisation dans la gestion des foyers de charbon bactérien le jeudi 25 février 2021 à Dano, sous la présidence du premier responsable dudit ministère, Dr Tegwendé Modeste Yerbanga.

La tenue de cet atelier de Dano fait suite à l’apparition de foyers de charbon bactéridien confirmés le 02 février 2021. En effet, quatre bovins morts ont été découverts dans les villages de Kolkol, Doumouolè et Walala dans la commune de Guéguéré. On dénombre deux  personnes décédées due à la contagion à cette maladie. Deux autres personnes  contaminées sont toujours sous traitement et leur vie est hors de danger selon les responsables du district sanitaire de Dano.

L’organisation  de ce conclave par le ministère des ressources animales et halieutiques vise à donner l’information juste et sensibiliser les acteurs impliqués pour permettre d’éviter cette maladie.

Ont pris part à l’atelier les autorités administratives de la région du sud-ouest, les autorités des collectivités décentralisées des communes de Dano et Guéguéré, les éleveurs, les bouchers, les agents des services de l’environnement et de la santé publique. Ils ont été bien outillés pour organiser des séances de sensibilisation à leur tour.

Le directeur général des services vétérinaires par intérim le Dr Wendmisida Victor Yacinthe Guigma a expliqué que le charbon bactérien (Anthrax) est une maladie causée par une bactérie. Cette bactérie appelée Bacillus anthracis infecte les animaux mammifères tels que les bovins, les ovins, les caprins et les porcins avec une mortalité brusque. Cette bactérie a la particularité de se retrouver très souvent dans le sol et prend en ce moment la forme sporulée. Sans cette forme, elle peut y rester pendant plus de 80 ans. La zone dans laquelle elle se retrouve est appelée ‘‘Champ maudit’’ car les animaux peuvent y ingérer les spores et développer la maladie. Dr Guigma a poursuivi que c’est une maladie zoonotique c’est-à-dire qui peut se transmettre de l’animal à l’homme. La transmission du charbon bactéridien se fait par trois  voies principales a relevé le directeur général. Ce sont la voie transcutanée (par la manipulation de la viande infectée), la voie digestive (par la consommation de la viande d’animaux infectés) et la voie respiratoire (par inhalation des aérosols contenant les germes de la maladie). Les symptômes chez l’homme se manifestent par la forme cutanée avec une plaie sur la peau, la forme respiratoire et des coliques a dit Dr Guigma. Pour lui, il faut éviter la consommation des animaux  morts. Et il  est nécessaire de prévenir les services de santé, de l’élevage et de l’environnement  dès la découverte d’un animal mort.

Chez les humains, il existe un traitement à base d’antibiotique efficace. Si ce traitement est appliqué de manière précoce, on peut guérir du charbon bactéridien a souligné Dr Victor Guigma. Par contre chez les animaux, la mort survient brusquement. Il n’y a pas de possibilité de procéder à une prise en charge. C’est pourquoi les techniciens font une vaccination en amont. Il faut bien traiter les carcasses des animaux déjà morts en les enterrant dans les fosses d’au moins 1,5 mètre de profondeur et entre deux  couches de chaux-vive pour éviter que les spores ne remontent à la surface et tuer d’autres animaux.

En termes de perspective à court terme pour lutter contre la maladie dans le Ioba, une vaccination des animaux autour des foyers est en cours. Le ministère de la santé a prédisposé les médicaments dans des formations sanitaires pour une prise en charge d’éventuels cas. Le recensement de tous les animaux sensibles est déjà fait. En plus de Dano et Guéguéré la sensibilisation va se poursuivre dans les autres communes de la province.

Les participants ont dit leur satisfaction pour la clarté des informations reçues au cours de cet atelier.

 

 

Souleymane ZOURE

AIB/Dano

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.