38e conférence ministérielle de la CONFEJES: louissette-René Ndedi nommée secrétaire générale

La Camerounaise, Louissette-René Ndedi est la nouvelle secrétaire générale de la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports et de la francophonie (COFEJES). Elle a été désignée lors de la 38e conférence ministérielle, tenue du 23 au 27 février dernier, à Ouagadougou.

Le Burkina Faso devra se contenter de la présidence de la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports et de la francophonie (CONFEJES). Le poste de secrétaire général est revenu à la Camerounaise, Louissette-René Ndedi désignée lors de la 38e conférence ministérielle de la CONFEJES, tenue du 23 au 27 février 2021, à Ouagadougou. Elle est nommée pour un mandat de quatre ans renouvelable une fois à compter du 1er septembre, alors que le pays des Hommes intègres avait présenté un candidat en la personne de Alexandre Yougbaré. Pour le ministre des Sports et des Loisirs, Dominique Nana, par ailleurs président en exercice de la CONFEJES, la nomination du secrétaire général répond à un processus.
« La procédure permet à un groupe d’experts de sélectionner trois candidatures qu’ils vont présenter à la conférence.
Malheureusement, notre compatriote n’a pas été retenu par le groupe d’experts », a-t-il expliqué. Et de poursuivre : « Notre rencontre nous a offert une tribune d’échanges et de questionnements pour coordonner les actions des Etats membres et des organisations internationales, partenaires de la CONFEJES et pour relever les défis mondiaux en matière de jeunesse, de sport et de promotion des valeurs qu’il véhicule. Les décideurs que nous sommes, les organismes venus nous accompagner et les personnes ressources, chaque participant a donné de son temps et de sa personne, pour affirmer l’engagement de notre institution commune et de ses gouvernements respectifs, à concevoir des politiques de jeunesse et de sport pertinentes pouvant contribuer efficacement au développement de nos Etats ». Au sortir de cette conférence de Ouagadougou, plusieurs décisions ont été prises. On peut citer, entre autres, la présidence de l’institution qui revient au Burkina Faso, la vice-présidence au Congo, la 2e vice-présidence au Maroc et le rapporteur au Mali. Il faut noter également que la 39e CONFEJES se tiendra en 2022 au Congo, le 18e sommet de la Francophonie en Tunisie, les 20 et 21 novembre 2021, et la consultation de la jeunesse pour le cinquantenaire de la Francophonie.
Pour Dominique Nana, dans le dessein que la CONFEJES impacte durablement le vécu de la jeunesse, il faut un dynamisme de notre sport et l’égalité femme/homme. Il veut s’appesantir sur ce sujet pendant la présidence en exercice du Burkina Faso. « Mon pays a, d’abord, l’ambition d’agir au cours des deux prochaines années, en faveur de la mise en conformité des modes opératoires de la CONFEJES avec les textes de sa création. La présidence du Burkina entend également veiller à ce que nos programmations atteignent des taux de réalisation satisfaisants et évidemment vérifiables. Enfin, il veut conduire un processus programmatique pour résorber les lourds arriérés de cotisations. Sur ce dossier épineux, chaque pays sera appelé à y mettre du sien » a mentionné le président en exercice de la CONFEJES.

Ollo Aimé Césaire HIEN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.