Lutte contre l’insécurité : Le Mali et le Benin, prêts à mutualiser leurs efforts avec le Burkina

Le Président de l’Assemblée nationale du Bénin, Louis Vlavonou(gauche) a indiqué que Roch Kaboré lui a aussi demandé de transmettre ses vœux de succès à son homologue Talon pour l’élection présidentielle du 11 avril prochain.

Présents au Burkina Faso sur invitation du Président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, pour l’ouverture solennelle de la première session ordinaire de l’année du parlement, le Président du Conseil national de la transition (CNT) du Mali, Malick Diaw et le Président du parlement béninois, Louis Vlavonou, ont été reçus en audience, le mercredi 3 mars 2021 à Kosyam, par le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

Le Mali et le Benin sont disposés à mutualiser leurs efforts avec le Burkina Faso pour la résolution de leurs préoccupations communes. Le Président du Conseil national de la transition (CNT) du Mali, Malick Diaw et le Président de l’Assemblée nationale du Bénin, Louis Vlavonou l’ont signifié, hier mercredi 3 mars 2021, à l’issue d’une rencontre avec le chef de l’Etat burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré. Présents au Burkina Faso sur invitation de leur homologue de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, à l’ouverture solennelle de la première session ordinaire de la VIIIe législature, les deux personnalités ont mis à profit leur séjour pour discuter de coopération avec le pays des Hommes intègres.

« Nous avons échangé sur des sujets d’intérêts communs notamment la sécurité dans le Sahel, les conditions de vie des déplacés, le renforcement des relations entre le Mali et le Burkina », a indiqué le président du CNT du Mali. M. Diaw a, en outre, laissé entendre que le président du Faso lui a prodigué des conseils d’ainé et réaffirmé sa disponibilité à soutenir le Mali pour la réussite de la transition.

Quant au président de l’Assemblée nationale béninoise, il a confié que les discussions avec le président Kaboré ont porté sur les questions relatives à la démocratie, à l’état de droit et à la sécurité. « L’insécurité est devenue une pieuvre qui étend ses tentacules vers les côtes. Nous devons donc mutualiser nos efforts pour contrecarrer cette tendance qui embrasse tout le Sahel et les pays côtiers », a soutenu le parlementaire.
Outre les questions d’intérêts communs, les visiteurs ont transmis les salutations des présidents malien, Bah N’Daw et béninois, Patrice Talon au président du Faso. En retour, Roch Marc Christian Kaboré a chargé les parlementaires de transmettre ses vœux de succès aux deux chefs d’Etat.

Abdoulaye BALBONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.