Finalement, le genre, c’est quoi ?

Depuis le CP, on nous rabâchait les oreilles que le genre était une dualité de masculin et de féminin. En classe, il n’y avait pas de rangée de fille et de garçon ; chacun avait une voisine et savait que sa voisine était une conscience à part entière mais qu’entre elle et le garçon il y avait quand même des différences et des nuances, des contradictions mais jamais d’opposition. Le maître nous disait que Fatou était une fille mais que son état de fille ne faisait pas d’elle un être inférieur ou incomplet. D’ailleurs, la première de la classe c’était elle. A la maison, chaque matin avant que le soleil ne se réveille, je partais puiser l’eau au puits avec les filles et la portais sur ma tête ; je lavais les ustensiles avant d’aller à l’école.

Lire la suite sur Sidwaya Numériquehttps://www.sidwaya.info/numerique/2021/03/05/sidwaya-du-05-03-2021/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.