Agriculture dans le Centre: la mécanisation en marche à Boulbi

Le ministre de l’Agriculture, des Aménagements hydroagricoles et de la Mécanisation, Salifou Ouédraogo, a officiellement remis des tracteurs à 17 Sociétés coopératives simplifiées d’utilisateurs de matériels agricoles (SCOOPS-UMA), le mardi 9 mars 2021, à Boulbi dans la commune rurale de Komsilga (région du Centre).

Le gouvernement burkinabè, déterminé à atteindre la sécurité alimentaire mise sur la mécanisation agricole en projetant de mettre à la disposition des paysans, 2 000 tracteurs d’ici à 2025. Dans cette vision, le mardi 9 mars 2021, à Boulbi, dans la commune rurale de Komsilga (région du Centre), le ministre de l’Agriculture, des Aménagements hydroagricoles et de la Mécanisation, Salifou Ouédraogo, a officiellement remis à des producteurs, des machines agricoles. Ce sont au total 17 tracteurs de 50 Chevaux (CV) et de 60 CV qui reviennent à des Sociétés coopératives simplifiées d’utilisateurs de matériels agricoles (SCOOPS-UMA). Le ministre en charge de l’agriculture a indiqué que son département accompagne les SCOOPS-UMA en les dotant de matériels agricoles modernes à des conditions avantageuses pour accroître significativement leurs productions agricoles. « Ainsi, dans cette dynamique, l’Etat a entrepris des actions fortes avec l’acquisition de 31 tracteurs agricoles avec des accessoires (remorques, charrues, pulvériseurs,) pour doter des SCOOPS-UMA des 13 régions du pays à des prix subventionnés », a-t-il précisé. L’accessibilité des SCOOPS-UMA aux équipements agricoles, a poursuivi Salifou Ouédraogo, est facilitée à travers un processus de révolving qui se veut également innovant afin d’assurer son développement et sa durabilité. Les 17 tracteurs, a-t-il expliqué, sont composés de 10 tracteurs de 60 CV et de 7 tracteurs de 50 CV cédés aux producteurs à un coût subventionné respectivement à 9 700 000 F CFA et à 8 800 000 F CFA. « Aussi, les SCOOPS-UMA bénéficiaires de ces tracteurs disposeront de quatre années pour rembourser le coût du tracteur subventionné. Après le paiement d’un acompte de 2 500 000 F CFA pour les tracteurs de 60 CV et de 2 000 000 FCFA pour les tracteurs de 50 CV, les SCOOPS-UMA recevront leur tracteur, après avoir bénéficié naturellement de la formation de leur tractoriste. Ils devront alors payer le reste par tranche chaque année avant le 30 novembre », a-t-il déclaré.

Un nouveau programme de mécanisation agricole

Le ministre Ouédraogo a assuré aux bénéficiaires le lancement bientôt du Programme de renforcement de la modernisation de la mécanisation agricole (PR2MA) avant de les inviter à respecter les cahiers des charges concernant les appuis apportés. Mais, en attendant le PR2MA, le ministre Ouédraogo a promis aux directions régionales en charge de l’agriculture, plus d’une centaine de motoculteurs, de batteuses, des égreneuses, etc. pour les producteurs. Pour le représentant des bénéficiaires, Sylvain Thiombiano, c’est une joie pour les SCOOPS-UMA de recevoir ce matériel d’appui à la production agricole en vue d’une meilleure productivité. « Les tracteurs agricoles vont nous permettre de réduire considérablement la pénibilité du travail dans nos fermes respectives et de booster la production agricole », a-t-il laissé entendre. Sylvain Thiombiano a, par ailleurs, sollicité un accompagnement des structures déconcentrées du ministère en charge de l’agriculture pour la maîtrise des techniques de production durable, d’utilisation durable des machines et des cahiers des charges.
Les SCOOPS-UMA ont été choisies sur la base de critères de bonne gouvernance en leur sein et de leurs plans d’affaires… pour bénéficier de ce soutien, à entendre le ministre en charge de l’agriculture. Elles ont été rassurées que la mécanisation agricole sera organisée, de sorte qu’elle prenne davantage en compte les questions d’entretien et de réparation des machines. Cette remise de tracteurs agricoles fait aussi suite, entre autres, à la subvention de 1 000 tracteurs, de 1000 motoculteurs et 56 000 unités de matériel, entre 2016 et 2020, la mise en place de 20 unités de transformation des produits agricoles, la création de la Centrale d’approvisionnement en intrants et matériels agricoles (CAIMA) et l’acquisition de neuf drones en 2020 pour le traitement phytosanitaire des végétaux. Une visite d’une structure d’étuvage de riz des femmes de Boulbi a achevé la cérémonie de remise de tracteurs agricoles.

Boukary BONKOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.