Normalisation du stade du 4-Août

Le ministre des Sports et des Loisirs, Dominique Nana, a animé un point de presse, le mardi 9 mars 2021, à Ouagadougou, pour situer l’opinion publique sur la levée des sanctions du stade du 4-Août pour 4 mois par la CAF. Il a également donné des détails sur les actions entreprises par le Burkina Faso pour réhabiliter l’infrastructure sportive.

«C’est dans la nuit d’hier (8 mars : ndlr) que l’information sur la levée de la suspension du stade du 4-Août, comme une trainée de poudre, s’est propagée sur les réseaux sociaux. Si cette levée de la suspension, jusqu’en juin 2021 réjouit plus d’un, il n’en demeure pas moins que la normalisation du stade du 4-Août est toujours d’actualité », a déclaré le ministre des Sports et des Loisirs, Dominique Nana, pour planter le décor du point de presse de ce mardi 9 mars 2021.
Cette levée de suspension par le Comité d’urgence de la CAF, est le fruit d’une « demande conjointe de clémence adressée à la CAF par la Fédération burkinabè de football et la Fédération- sœur du Niger qui était frappée par la même mesure d’interdiction de jouer au stade Seyni-Kountché de Niamey ».
Ce sursis permettra aux Etalons donc de jouer leur match retour contre les Bright Stars du Soudan du Sud dans leur antre du 4-Août le 29 mars prochain.
Cependant, le ministre Dominique Nana a rassuré que depuis les premières correspondances de la CAF, le gouvernement burkinabè a entrepris des actions pour la réhabilitation du stade du 4-Août.
« En effet, le département des Sports et des Loisirs a sollicité en mai 2020, l’autorisation du ministère en charge des finances pour recourir à la procédure d’entente directe relative aux études techniques et architecturales pour la réhabilitation et la mise aux normes du stade du 4-Août », a-t-il expliqué. Selon lui, une requête a été soumise au ministère des Finances en vue de combler le besoin de financement. Cependant, a-t-il poursuivi, il ne faut pas non plus occulter les réalités du pays, « confronté au double défi sécuritaire et sanitaire ». Nonobstant ces réalités, Dominique Nana a indiqué que les services techniques s’activent pour le démarrage des travaux, une fois que les décaissements seront effectifs.

« Nous ne serons pas prisonnier du temps… »

Pour la réhabilitation du stade du 4-Août, les études ont estimé un budget de 11 milliards F CFA et 24 milliards pour le stade Sangoulé-Lamizana de Bobo-Dioulasso. Selon le ministre Nana, ces différentes sommes n’étaient pas inscrites dans le budget de 2020. C’est dans le budget 2021-2022 qu’un montant de 5,5 milliards a été disponibilisé pour les deux infrastructures, soit 4 milliards pour le stade du 4-Août et 1,5 milliard pour le stade Lamizana. Des dispositions ont donc été prises, a-t-il affirmé, pour trouver les voies et moyens pour mobiliser la somme indispensable. « Les pistes pour combler le gap ont été dégagées et vont se finaliser cette semaine. Nous allons pouvoir lancer un appel d’offres accéléré international. Il est important et il faut se donner les moyens de trouver la meilleure entreprise pour réaliser cet ouvrage, surtout qu’on a une urgence de qualité et de délais », a dit Dominique Nana.
Même si le Burkina Faso pourra disputer ses matchs internationaux à domicile jusqu’en juin, il y a également que les éliminatoires de la Coupe du monde vont s’annoncer à cette période et il faudra hâter le pas. « Nous ne serons pas prisonnier du temps. Nous allons nous donner les moyens de réaliser cet ouvrage de manière à ce qu’il réponde aux exigences de la CAF et de la FIFA. Ça prendra le temps que ça prendra mais l’important est qu’à la fin, il y ait satisfaction totale et que cette inquiétude quitte la tête des Burkinabè », a promis le ministre des Sports. En rappel, c’est le 2 mars dernier que le stade du 4-Août, construit en 1984 par la République populaire de Chine, a été suspendu par la CAF pour non-respect des normes.

Adama SALAMBERE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.