Union pour le progrès et le changement : L’ex député Ladji Coulibaly retourne « au bercail »

Ladji Coulibaly, ex-dissident de l’UPC : « J’ai pris la décision personnelle sans autre considération de revenir à la maison-mère».

L’Union pour le progrès et le changement (UPC) a, au cours d’une rencontre du Bureau exécutif national, tenue, le samedi 13 mars 2021 à Ouagadougou, annoncé le retour d’un de ses militants, Ladji Coulibaly, qui avait quitté le parti.

L’ex député Ladji Coulibaly a mis fin à sa dissidence avec son parti d’origine, l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Son retour a été porté à la connaissance des militants au cours d’une « réunion spéciale » du Bureau exécutif national du parti, le samedi 13 mars 2021 à Ouagadougou. M. Coulibaly, en effet, faisait partie des 13 députés frondeurs de l’UPC qui ont créé en 2017 le groupe parlementaire UPC- RD et le Mouvement pour le Burkina du futur en août 2020, favorables au pouvoir. Il a été accueilli par les militants de sa formation politique de départ dont le président du parti, Zéphirin Diabré.

Justifiant son retour «au bercail », l’ex dissident du «partidu lion », a fait savoir qu’il faut toujours savoir revenir sur une situation après analyse. «C’est pourquoi, j’ai pris la résolution de faire un pas en arrière. Je demande pardon, pour la simple raison que je m’étais écarté du parti. Aujourd’hui, je reviens encore pour souder et faire de telle sorte que l’UPC retrouve son rayonnement d’antan », a-t-il expliqué. Il a affirmé avoir présenté ses excuses aux membres du parti, admettant avoir été pardonné.

Un parti politique, a laissé entendre Ladji Coulibaly, est une personne morale dirigée par des personnes physiques qui doivent se comprendre pour porter haut le flambeau du parti. Les premiers responsables du parti ont apprécié ce retour qui s’inscrit, selon eux, dans la dynamique de la réconciliation nationale dont le président du parti, Zéphirin Diabré, a la charge. «Nous saluons le retour à la maison de Ladji Coulibaly. Nous allons repartir sur de nouvelles bases afin d’atteindre nos objectifs », a signifié Adama Sosso, le vice-président de l’UPC.

Synthèse de Soumaïla BONKOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.