Domaine public communal: un comité technique pour relire les délibérations

Le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Béouindé, a officiellement installé le comité technique de relecture des délibérations régissant le domaine public communal, le lundi 15 mars 2021, à Ouagadougou.

L’interdiction des occupations anarchiques dommageables aux Ouagalais concernait jusque-là les voies publiques, à travers un arrêté signé le 26 février 2021. Pour aller plus loin, le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Béouindé, a officiellement installé le comité technique de relecture des délibérations régissant le domaine public communal, le lundi 15 mars 2021, à Ouagadougou. Ce comité devrait, entre autres, définir les principes généraux qui régissent l’occupation du domaine public communal, proposer une procédure de déguerpissement et faire une correction des insuffisances de l’arrêté portant cahier des charges relatif à l’exploitation de l’activité de parking dans la commune de Ouagadougou. L’équipe de pilotage de cet organe est composé de 27 membres avec à sa tête, le maire de la commune de Ouagadougou. Le maire Béouindé a, en effet précisé que l’arrêté du 26 février dernier interdit l’occupation à caractère social et culturel des voies publiques pour mettre fin aux emprises anarchiques. « Nous sommes tous témoins des désagréments que les occupations illégales causent aux habitants de notre ville et également des actions que la police entreprend contre ces occupations anarchiques », a-t-il justifié. Il a aussi fait savoir que dans le souci d’optimiser la collecte des recettes fiscales, l’exécutif municipal a mis en place un outil moderne de recouvrement de la taxe sur l’occupation du domaine public appelé SYCOTAX. Pour le bourgmestre de la ville de Ouagadougou, ce sont ces mobiles qui expliquent la nécessité de réexaminer les délibérations adoptées, il y a une dizaine d’années, présentant des limites, pour être en phase avec l’évolution de la ville. « L’heure est aux actes et nous comptons sur votre sens de responsabilité pour faire des propositions dans un délai maximum de deux mois, ce qui permettra à l’exécutif municipal d’élaborer une feuille de route pertinente pour améliorer la gouvernance locale », a-t-il déclaré. La relecture concerne la délibération n°2010-006/CO/CAB/DG du 16 mars 2010 et celle n° 2011-CO/CAB/DQ des 9 et 13 juin 2011, portant respectivement réglementation du domaine public dans la ville de Ouagadougou et révision des taux de l’Occupation de la voie publique (OVP) dans la commune de Ouagadougou. Elle s’adresse également à l’arrêté n°2013-025/CO/SG/DAJC du 27 septembre 2013 portant cahier des charges relatif à l’exploitation de l’activité de parking dans la commune de Ouagadougou.

Boukary BONKOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.