Commémoration des 70 ans du PMK : vers la création d’une université militaire

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a présidé le vendredi 19 mars 2021 au Prytanée militaire du Kadiogo (PMK) à Kamboinsin, la cérémonie de prise d’armes et de décorations, entrant dans le cadre des festivités des 70 ans d’existence de ce temple du savoir. La question de la création d’une université militaire était à l’ordre du jour et le président du Faso dit s’investir pour sa réalisation afin de magnifier l’excellence.

Le Prytanée militaire du Kadiogo (PMK), créé en 1951, est l’un des plus vieux centres de formation du Burkina Faso. Pour marquer ses 70 ans d’existence, il a organisé une série d’activités, sous le thème : « Le Prytanée militaire du Kadiogo, 70 ans d’excellence au service du Burkina Faso et des pays d’Afrique ». Le clou de la célébration a été la cérémonie de prise d’armes et de décorations, présidée le vendredi 19 mars 2021, en son sein à Kamboinsin par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Pour le directeur du PMK, le lieutenant-colonel Ismaël Diaouari, l’école a traversé des péripéties. « L’école a pris le temps de grandir, de forger et de s’élever. Surmontant les obstacles et les péripéties de l’histoire de notre pays, elle a dû parfois s’adapter et quelquefois même se réinventer pour s’imposer comme une référence.

Elle y est parvenue en cultivant une valeur capitale, l’excellence », a-t-il soutenu. Le 100% dès le premier tour est quasiment devenu une tradition du PMK depuis quelques années. Pour l’année académique écoulée, sur 54 élèves présentés au Baccalauréat, tous ont été admis dès le premier tour avec 10 mentions « Très bien », 35 mentions « Bien », 8 « A bien » et une mention « Passable ». En plus de statistiques éloquentes sur les résultats scolaires, le directeur du PMK ajoute que la formation donnée aux enfants de troupe, façonne non seulement le corps, mais aussi l’esprit et l’âme.

Repenser la gestion du PMK

Pour le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Chérrif Moumina Sy, le PMK a une contribution « multidimensionnelle » dans le développement socioéconomique du Burkina Faso. En effet, a-t-il précisé, au-delà des missions de défense et de sécurité, le Prytanée participe à la vie socio-économique du pays des Hommes intègres à travers le service de santé des armées, le service du génie militaire, le service de l’intendance militaire, etc. « Après 70 ans d’expériences, il est capital de questionner la pertinence de la gestion actuelle post-prytanée de ses pensionnaires.

Une étude commanditée par l’état-major général des armées a abouti à des recommandations fortes dont l’une est la mise en place d’une université de la défense », a toutefois fait savoir Chérrif Moumina Sy. Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, n’y a pas trouvé d’inconvénients. « Nous avons tous suivi avec beaucoup d’intérêt la volonté qu’il y ait un continuum au PMK, c’est-à-dire la création d’une université qui permette à ces élèves de pouvoir continuer leurs études sur place. Je voudrais rassurer que le gouvernement prendra toutes les dispositions pour qu’il en soit ainsi et que nous puissions faire de cet établissement, un pôle d’excellence, un creuset pour l’élite intellectuelle de notre pays, aussi bien militaire que civile », a-t-il soutenu. Le chef suprême des armées a profité de l’occasion pour saluer et féliciter le commandant du PMK et tout l’encadrement pour le travail « sérieux ».

Le mérite des anciens reconnus

Le chef de l’Etat a aussi promis de prendre en compte la doléance de l’Amicale des anciens enfants de troupe pour la construction de son siège afin d’assurer la relève de demain au Burkina Faso. Au cours de la cérémonie, le Président du Faso, Roch March Christian Kaboré, a élevé le drapeau national (du PMK) au rang de Grand officier de l’Ordre de l’Etalon, pour ouvrir le bal des décorations des récipiendaires du jour. En plus de la médaille attribuée aux couleurs nationales, treize récipiendaires (hommes et femmes) qui ont marqué la vie du PMK et qui sont à la retraite, ont été distingués. Il s’agit de deux officiers de l’Ordre de l’Etalon, un Chevalier de l’Ordre de l’Etalon, un Commandeur de l’ordre du mérite, un officier de l’Ordre du mérite, deux officiers de l’Ordre des Palmes académiques et six chevaliers de l’Ordre des Palmes académiques. « La cérémonie à laquelle nous avons assistée est à la hauteur des 70 ans du PMK », a signifié le président Kaboré. Il a poursuivi que le PMK est un creuset d’excellence, un creuset de la formation du capital humain. « Les jeunes sont formés aussi bien militairement, physiquement, intellectuellement que moralement pour assurer l’avenir de ce pays. C’est avec une légitime fierté que j’ai participé à cette cérémonie », s’est réjoui Roch Marc Christian Kaboré.

Adama SALAMBERE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.