Ambassade de France au Burkina : Luc Hallade à « As-Salam » de Bobo-Dioulasso

L’ambassadeur de France au Burkina a promis de toujours soutenir les structures qu’il a visitées à Bobo-Dioulasso.

L’ambassadeur de la France au Burkina-Faso, Luc Hallade, a visité le 18 mars 2021, des infrastructures socioéducatives de la ville de Bobo-Dioulasso. Le diplomate français est allé encourager ces structures qui œuvrent pour l’éducation et la prise en charge des enfants.

L’ambassadeur de France au Burkina, Luc Hallade, a visité le 18 mars 2021, le complexe scolaire As-Salam, le village SOS d’enfants de Dafra et le lycée national de Bobo-Dioulasso pendant son séjour d’une semaine à Bobo-Dioulasso. Le complexe scolaire As-Salam est une école franco arabe qui comprend une section primaire et secondaire et un institut supérieur en lettres modernes.

L’ambassade de France soutient cet établissement où les élèves apprennent le français et l’arabe à travers le Fonds de solidarité pour les projets innovants, les sociétés civiles, la francophonie et le développement humain(FSPI). L’ambassadeur de France et les responsables de l’école ont passé en revue les actions déjà entreprises dans le cadre de la mise en œuvre de la première phase du fonds qui a concerné la période 2018-2019.

Ils ont aussi dégagé des perspectives pour la seconde phase. 2020-2021 et qui va porter notamment sur la mise en place d’un cyber classe et d’une bibliothèque physique et numérique, pour l’amélioration du niveau de l’enseignement dans les établissements franco-arabes. Au village d’enfants SOS de Dafra, Luc Hallade a visité les différents compartiments de cet établissement qui prend en charge les enfants en situation difficile. Là, il a promis de soutenir davantage cette structure par la délocalisation de certaines manifestations de l’Institut français au village SOS.

Au lycée national, le diplomate français est allé encourager les organisateurs de la IVe biennale des littératures d’Afrique noire qui s’est tenue du 17 au 20 mars 2021. Les responsables des structures visitées ont apprécié la démarche de l’ambassadeur. La directrice du complexe, Alimata Salouka Coulibaly, a loué le partenariat avec l’ambassade de France qui permet de renforcer les activités de l’école. Quant au directeur national du village SOS, Maurice Somé, il a témoigné sa reconnaissance à l’ambassade de France pour ses soutiens multiformes qui permettent au centre de vivre.

Adaman DRABO

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.