VIIe édition des trophées Baramousso : L’association Espoir de Tougan remporte 10 millions F CFA

La marraine de la cérémonie, Victoria Ouédraogo (gauche), a invité les femmes battantes à demeurer des leaders.

Moov Africa a organisé la cérémonie de remise de trophées Baramousso 2021 à la lauréate des associations des femmes battantes, le vendredi 19 mars 2021, à Ouagadougou.

Soutenir les actions des associations féminines battantes, promouvoir l’excellence entre elles et marquer la reconnaissance de Moov Africa à leur endroit, tel est l’objectif visé par Moov Africa dans la mise en place des trophées Baramousso. Et c’est une salle aux couleurs des ambitions de l’entreprise qui a accueilli les femmes battantes, le vendredi 19 mars 2021, à Ouagadougou. Sélectionnées parmi 17 dossiers de candidature, trois nominés à s’avoir l’association PIA de Réo, l’association Zak-la Yelguimdé de Manga et l’association Espoir du Sourou pour la transformation des céréales, ont formé le trio sur le podium. Mais, c’est l’association Espoir du Sourou qui, finalement, est montée sur la plus haute marche.

Elle reçoit à cet effet, un trophée, la somme de dix (10) millions de francs CFA et une attestation de reconnaissance. Pour sa deuxième place, l’association PIA de Réo, a reçu 3 millions F CFA et une attestation. L’association Zak-la Yelguimdé ferme la marche du podium en bénéficiant de la somme de 2 millions de francs CFA et une attestation. C’est au total 15 millions F CFA qui ont été octroyés à ces trois structures associatives pour magnifier leur travail.

Le DG, Sidi Mohamed Naïmi : « Moov Africa, à travers ses activités participe amplement à la résilience des populations et notamment des femmes ».

Selon le Directeur général (DG) de Moov Africa/Burkina Faso, Sidi Mahamed Naïmi, il s’agit à travers ce concours, de mettre en compétition les meilleures associations féminines au Burkina Faso œuvrant pour le développement social et économique de leurs membres. C’est également, a-t-il dit, accompagner par la même occasion, des milliers de femmes battantes, entreprenantes et piliers de leurs familles dans leurs efforts quotidiens pour l’amélioration des conditions de vie des ménages. « C’est une décision bien réfléchie qui vise à soutenir la femme et soutenir le gouvernement pour l’autonomisation de la femme, mais aussi, permettre à cette dernière d’être une cliente active de l’entreprise et une actrice majeure dans le développement économique du pays », a rassuré M. Naïmi.

Un label pour les associations

Pour lui, la crédibilité et le soutien que le prix apporte aux associations sont la preuve qu’en tant qu’entreprise citoyenne, Moov Africa est dans la bonne dynamique. « Toutes les associations qui ont été primées jusque-là présentes, ont utilisé convenablement les ressources mises à leur disposition. Les projets qu’elles avaient envisagés ont été réalisés et ce qui est important de voir à travers ce prix, c’est que toutes les associations nous ont témoigné qu’après le prix Baramousso, toutes les portes sont ouvertes pour elles », a-t-il-poursuivi. Sidi Mohamed Naïmi a laissé entendre que plusieurs idées sont débattues aussi bien par les acteurs qui les accompagnent que par la réflexion qui est menée au sein de l’entreprise pour élargir le périmètre du prix à toutes les associations œuvrant pour la promotion de la femme.

La marraine de la VIIe édition du Trophée Baramousso, la ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des Sceaux, Victoria Ouédraogo, a salué les

De 2015 à 2021, ce sont 90 millions F CFA que l’entreprise a octroyés
aux différentes associations.

efforts consentis par Moov Africa à travers ses actions citoyennes pour l’autonomisation économique de la femme et la réduction des inégalités sociales avec la promotion de la femme en tant qu’actrice dynamique du développement. Elle a rappelé l’importance de ce fonds pour ces milliers de femmes qui se battent quotidiennement pour la survie de leur famille. « C’est un changement positif dans leur milieu de vie que ce trophée va apporter à ces milliers de ménages à travers les associations primées », a précisé la ministre en charge de la justice. Elle a invité ses filleules à demeurer toutes, des leaders car c’est leur combativité, leur leadership et leur exemplarité qui pérenniseront l’initiative de Moov Africa à soutenir d’autres associations.

La présidente de la cérémonie, la ministre de l’Economie numérique, des Postes et de la Transformation digitale, Hadja Fatimata Ouattara, s’est réjouie de la tenue de cette cérémonie qui, à son avis, a un impact incommensurable sur la vie de ces femmes. Elle a exhorté les autres entreprises ’’citoyennes’’ à emboîter le pas de Moov Africa. Femme battante depuis sa tendre enfance, l’entrepreneure Mamounata Vélégda a reçu un trophée d’honneur au cours de cette soirée.

Donald Wendpouiré NIKIEMA
tousunis.do@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.