60 ans de l’école publique primaire A de Lago Bala Sakandé sur ses traces

L’Association Naaba Yadéga de Lago a célébré le 27 mars 2021, les 60 ans de l’école primaire publique A de Lago, un village situé à 25 km de Gourcy.

1959 -2021, cela fait 62 ans que l’école primaire publique A de Lago a ouvert ses portes. Pour marquer d’une pierre blanche cet anniversaire, les natifs du village de Lago à Ouagadougou ont organisé une journée dénommée « 24 heures à Lago » sous le patronage du Président de l’Assemblée nationale, ancien élève (1978-1981), Alassane Bala Sakandé. Ouverte le 15 octobre 1959 avec une classe et 61 pensionnaires, l’école est passée à deux puis à 3 classes sous un régime de recrutement biennal et, ce, jusqu’à 2003 date à laquelle elle a été normalisée. « En cette année scolaire 2020-2021, l’école compte 344 élèves encadrés par 9 instituteurs », a expliqué le directeur de l’école, Ibrahima Ouédraogo. L’établissement a été érigé en centre d’examen du certificat d’études primaires et du concours d’entrée en classe de 6e depuis 2009. Selon le représentant du ministre en charge de l’éducation nationale, le gouverneur du Nord, Justin Somé, l’école a permis aux enfants du village et des environs de bénéficier d’une éducation de qualité. « Aujourd’hui, Lago compte 6 établissements primaires et un collège d’enseignement général qui permet aux enfants d’avoir une éducation de qualité. Cela réduit les distances du lieu d’apprentissage des domiciles », a-t-il souligné. Pour le patron de la cérémonie, M. Sakandé, cette célébration a fait revivre en lui des souvenirs vieux de 39 ans. « A l’occasion de ces 60 ans de l’école primaire, cela m’a permis de remettre pied dans mon établissement où j’ai fréquenté de 1978 à 1981. 39 ans après, cela a réveillé en moi beaucoup de souvenirs. Pour avoir de l’eau, il fallait aller au puits et attendre jusqu’à 2 heures ou 3 heures du matin pour que l’eau vienne pour pouvoir la puiser pour les besoins de la famille. Une fois malade, il fallait aller
à 25 km à Gourcy pour se faire soigner. C’est ici
que j’ai obtenu mon 1er diplôme, le certificat d’études
primaires », s’est-il souvenu.

Que de belles choses pour Lago

A l’entendre, tout a changé aujourd’hui, de trois classes, l’école est passée à six classes et d’autres établissements existent dans les environs en plus d’un centre de santé et de promotion sociale avec quelques forages. « Je rends un hommage mérité à tous les enseignants qui ont servi dans cette école et surtout au 1er enseignant, Tobado Gouba, âgé aujourd’hui de 94 ans. Ces personnes sont partout dans les villes, les villages et vivent au quotidien les mêmes réalités que les populations. C’est pour cela que l’Assemblée nationale a lancé la journée de reconnaissance du député à l’enseignant afin de leur rendre plus hommage », a indiqué le président de l’Assemblée nationale. Pour le président de l’association, Moumouni Ouédraogo, cette journée de célébration a permis aux filles et aux fils de la localité de se retrouver et de penser développement local. « Nous avons gagné le pari de l’union et du rassemblement car il y a eu de la mobilisation. Ce fut également un cadre de cohésion et de partage entre nous », a-t-il noté. A l’occasion, Bala Sakandé a offert du matériel au CSPS et un million francs CFA pour l’achat de médicaments en vue de prendre en charge les personnes âgées. Il a, par ailleurs promis la construction de 3 forages pour l’école, le CEG et le CSPS. Au cours de cette journée, le PAN a aussi échangé avec les forces vives de la commune de Gourcy en vue de recueillir leurs doléances. Lesquelles doléances, a-t-il promis, trouveront des solutions.

Fleur BIRBA
fleurbirba@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.