Forces armées nationales : Chériff Sy galvanise les troupes à Dédougou

Le ministre en charge de la défense nationale, Moumina Chériff Sy a traduit sa reconnaissance aux éléments du 23e RIC.

Le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Moumina Chériff Sy a rendu une visite aux forces armées de la région de la Boucle du Mouhoun, le samedi 27 mars 2021, à Dédougou. L’objectif était d’encourager les éléments sur le champ de la lutte contre le terrorisme.

Le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Moumina Chériff Sy, est reconnaissant des efforts faits par les forces armées nationales dans la sécurisation du territoire et la lutte contre le terrorisme. Il l’a fait comprendre, le samedi 27 mars 2021, à Dédougou à l’occasion d’une visite, qui l’a conduit au 23e Régiment d’infanterie commando (RIC) et au groupement départemental de la gendarmerie de Dédougou. A chaque entité, le ministre d’Etat a eu des échanges avec le commandement ainsi qu’avec les éléments.

Cette tournée, entamée dans la 2e région militaire débutée depuis Gaoua, vise, selon le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, à encourager ses hommes et les féliciter pour le travail abattu au quotidien dans la lutte contre cette adversité qu’est le terrorisme. Il s’agit également de leur traduire les encouragements de leur chef suprême (le Président du Faso) dans l’exécution de la mission qui leur a été assignée. « Nous avons échangé directement avec eux sur leurs préoccupations. Même si ces dernières nous parviennent régulièrement à travers les rapports de leur commandement. Nous avons pris bonne note de leurs difficultés et nous allons voir ce que nous pouvons faire pour trouver des solutions », a-t-il rassuré.

Le ministre a rappelé que dans la lutte contre le terrorisme au Burkina, les lignes ont réellement bougé. Même s’il reconnaît que la menace est toujours présente car par endroit, a-t-il laissé entendre, des populations sont menacées et rackettées, du bétail est volé. Mais au-delà, a-t-il poursuivi, l’action militaire a permis de contenir les velléités de certaines forces obscurantistes. En plus de l’action militaire, a ajouté le ministre, des acteurs politiques, de la société civile, des communautés traditionnelles et religieuses se sont mis dans la danse et ont engagé des actions.

« C’est cette synergie entre l’action militaire et l’engagement des différents acteurs qui nous a permis d’obtenir cette relative accalmie », a-t-il reconnu. Il a souhaité que cette synergie d’actions puisse perdurer en vue d’aboutir à une paix durable au Burkina Faso. Du côté des forces de défense et de sécurité, « nous pouvons dire que de 2016 à nos jours, le gouvernement a fait un grand investissement dans l’équipement des forces armées, dans leur soutien », a souligné M. Sy. Le ministre en charge de la défense a profité de son séjour pour visiter les réalisations de la nouvelle caserne du 23e RIC.

Adama SEDGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.