Promotion de l’employabilité des jeunes et des femmes : Le projet Tuuma pour plus d’efficacité

Les participants ont pris connaissance des objectifs du projet Tuuma au Burkina Faso.

Dans le cadre du programme de subventions 2021, la Coopération autrichienne a lancé, le jeudi 1er avril 2021 à Ouagadougou, le projet Tuuma en vue d’apporter un appui à la compétence professionnelle, à l’entrepreneuriat et à l’employabilité des jeunes et des femmes dans les régions rurales du Burkina Faso.

La Coopération autrichienne veut mieux promouvoir l’employabilité des jeunes et des femmes au Burkina Faso. Dans ce sens, il a lancé le projet Tuuma, le jeudi 1er avril 2021, à Ouagadougou. L’initiative, qui s’inscrit dans le cadre du programme subvention 2021 vise, selon ses premiers responsables, à apporter de l’appui à la compétence professionnelle, à l’entrepreneuriat et à l’employabilité des jeunes et des femmes dans les régions rurales du Burkina Faso.

Ce projet, selon son chef, John Buchwalder, comprend trois appels à projet au profit des acteurs de la société civile et du secteur privé des communes rurales urbaines et rurales, des centres de formation professionnelle et autres structures de formation qualifiante dans les régions des Cascades, des Hauts- Bassins, de la Boucle du Mouhoun, du Nord et de la province du Soum dans le Sahel. Ce programme de subventions 2021, troisième du genre, a expliqué M. Buchwalder s’adresse aux projets à fort potentiel d’employabilité visant la promotion de l’entrepreneuriat et la création d’emplois en faveur des jeunes et des femmes, mais aussi ceux dans les zones à fort défi sécuritaire.

« L’objectif du projet est de contribuer à la stabilité régionale et à une meilleure gestion des migrations en s’attaquant aux causes profondes d’instabilité, des déplacements forcés des populations et de la migration irrégulière en accroissant les opportunités », a-t-il déclaré. Les projets concernés, a-t-il ajouté, sont, entre autres, ceux contribuant à la création d’emplois et le renforcement de la cohésion sociale et qui permettent la réalisation et l’amélioration des infrastructures de soutien à l’entrepreneuriat et à l’emploi, pour l’amélioration des compétences professionnelles.

Selon lui, les groupes ciblés par cette subvention, sont les déplacés internes ayant fui les attaques terroristes dans les régions couvertes par le projet, ainsi que les jeunes et les femmes, en général. Cofinancé par l’Union européenne (UE) et la Coopération autrichienne, le programme de subventions 2021, selon le chef de la section coopération de l’UE, Maria Pilar Vaquero Palmero, dispose d’une enveloppe financière de 1 598 426 euros. Le représentant du ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Nalkesse Komikiyoaba, au vu de la pertinence du programme, a salué la coopération autrichienne pour ses efforts renouvelés en faveur des jeunes et de la gent féminine.

« Ce projet est un atout pour le Burkina Faso en termes de création d’emplois et d’employabilité des jeunes pour leur autonomisation », s’est-il réjoui. Le programme permettra, a-t-on indiqué, la création de 1000 micro et petites entreprises locales de production, transformation, distribution et commercialisation, de 13 000 emplois. Les acteurs éligibles sont la société civile, les centres de formation professionnelle, les communes rurales et urbaines.

Irène Laure YAMEOGO
(Stagiaire)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.