Réforme de l’administration publique : Des revues fonctionnelles pour insuffler une culture de performance

Le ministre en charge de la Fonction publique, Pr Séni Mamadou Ouédraogo : « le lancement des revues fonctionnelles marque un réel engagement des acteurs et des bénéficiaires à garantir une réussite de l’étude ».

Le gouvernement, avec l’appui technique et financier de la Banque mondiale et de l’ambassade de Suède au Burkina Faso, a, dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle stratégie nationale de modernisation de l’administration, organisé le lancement des revues fonctionnelles des ministères en charge de la fonction publique, de l’éducation nationale, de la santé et de la justice, le jeudi 1er avril 2021, à Ouagadougou.

Le gouvernement veut réussir la mise en œuvre de la nouvelle stratégie nationale de modernisation de l’administration publique pour la période 2021-2025. Dans cette dynamique, avec l’appui technique et financier de la Banque mondiale et de l’ambassade de Suède au Burkina Faso, il a organisé un atelier de lancement des revues fonctionnelles dans quatre départements ministériels clés que sont la fonction publique, l’éducation, la santé et la justice.

Les revues visent à apporter des pistes d’amélioration de la gestion dans ces départements en se focalisant sur une parfaite maîtrise de leur fonctionnement, a indiqué le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Pr Séni Mamadou Ouédraogo. Cette maîtrise, a-t-il poursuivi, doit permettre, à son tour, de répondre aux attentes vis-à-vis des services publics en termes de qualité et de productivité.

« La rencontre d’aujourd’hui marque une étape importante dans la mise en œuvre des réformes engagées dans l’administration publique, en général et, particulièrement au sein des quatre départements concernés par les revues fonctionnelles », a ajouté le ministre Ouédraogo. Selon lui, le choix de ces secteurs sociaux pour la phase pilote des réformes est dicté par leur importance en termes d’effectifs et d’offres de services publics aux populations. Avec près de 61% de la masse salariale et 72% des effectifs, ces quatre ministères sont les plus déconcentrés et qui fournissent directement des services publics aux populations à la base.

La représente résidente de la Banque mondiale au Burkina Faso, Maimouna Mbow Fam, a salué la tenue de ces cadres d’échanges qui ont pour objectif de faire un diagnostic organisationnel pour un meilleur redéploiement des ressources et l’optimisation des structures en vue d’une meilleure prestation des services publics. Si des « progrès significatifs » ont été réalisés, ces cinq dernières années, de nombreux défis restent à relever dans plusieurs domaines. Ces challenges ont trait, entre autres, à la faible maîtrise des ressources humaines au niveau des structures déconcentrées, à la rationalisation de l’organisation des départements ministériels, la poursuite de la digitalisation des services publics clés, à l’insuffisante culture de performance au sein de l’administration publique, a-t-elle souligné.

« L’atelier d’aujourd’hui offre une plateforme idéale pour des discussions stratégiques sur les enjeux de ces revues fonctionnelles, la mise en œuvre des recommandations issues du diagnostic organisationnel et la gestion du changement qui l’accompagne », s’est réjouie Maimouna Mbow Fam. La chef de coopération de l’ambassade de Suède au Burkina Faso, Susanne Alldén, a fait savoir que le choix de son pays d’accompagner les réformes engagées par le gouvernement burkinabè repose sur la conviction qu’une administration publique démocratique, légale, ouverte et efficace est une condition préalable à un développement environnemental, climatique, économique et social durable qui bénéficie à tous. L’appui suédois, a poursuivi Mme Alldén, vise également à encourager la gestion axée sur les résultats, à aider le gouvernement burkinabè à mieux faire face aux importants défis liés à l’insécurité, à la cohésion sociale, à la forte croissance démographique et à répondre aux légitimes attentes des populations en termes services publics.

Mamadadi SEBOGO
Windmad76@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.