Mouvement du peuple pour le progrès: 115 militants sanctionnés pour indiscipline

Le vice-président du MPP, Clément Sawadogo : « Tout comme la précédente session, nous avons prononcé une fois de plus des sanctions».

Le Bureau politique national (BPN) du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), a tenu une rencontre, le samedi 10 avril 2021 au sortir de laquelle, 115 militants ont été frappés par des sanctions.

Des cas d’inconduite au sein du parti au pouvoir ! C’est un affront que les leaders du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) ne laissent pas impuni. Dans le ménage au sein du parti, 115 militants ont été sanctionnés dont 27 avertissements, 9 suspensions et 80 exclusions pour ceux ayant eu des comportements «antipartis » lors du dernier scrutin du 22 novembre 2020. Le verdict est tombé au sortir de la session du Bureau politique national (BPN), tenue, le samedi 10 avril 2021, à Ouagadougou. En faisant ce ménage, le MPP veut faire régner l’ordre, la discipline et la droiture dans ses rangs. Selon le vice-président du MPP, chargé des relations avec les partis politiques et des alliances au niveau national, Clément Sawadogo, il a bel et bien eu de nouveaux fautifs qu’il faut punir conformément aux statuts et règlements du parti.

« Tout comme la précédente session à l’issue de laquelle on avait prononcé des sanctions, aujourd’hui nous avons une fois de plus sanctionné les cas résiduels », a confirmé le vice-président. Il a salué le travail abattu par le comité de contrôle et de vérification qui a permis de dresser un rapport fidèle et un bilan relatif aux élections passées. «Nous ne marchanderons pas la discipline au sein du parti. Parmi les militants sanctionnés, les 80 qui ont été exclus sont des camarades qui se sont mis dans une position d’auto exclusion », a indiqué le premier vice-président du MPP qui, dans la foulée, a indiqué que certains d’entre eux avaient trahi le parti en tentant de se rallier à d’autres partis politiques pour les élections du 22 novembre 2020.

La session a également passé en revue des rapports de commission en lien avec la sécurité, la réconciliation nationale, la mise en œuvre du programme présidentiel, la gouvernance actuelle, entre autres. D’autres activités phares menées par le parti ont été examinées par le BPN. Le conclave du BPN a été aussi l’occasion pour la crème du parti au pouvoir d’évoquer la question de l’organisation d’un congrès extraordinaire post-élection. Si pour l’heure, aucune date n’est retenue à ce propos, la question est toutefois sur la table des discussions et selon les cadres du parti, des commissions ont été installées pour se pencher sur cette question.

A l’endroit des jeunes du parti, Clément Sawadogo a précisé que le MPP a un défi important à relever au cours de ce mandat. Un défi qui consiste à faire comprendre à tous, que même si les vétérans du parti, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, Simon Compaoré (président du parti), lui-même Clément Sawadogo (…) venaient à s’absenter, le parti doit tenir la route, et continuer à œuvrer pour le bien-être des Burkinabè.

Wanlé Gérard COULIBALY

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.