Lutte contre le banditisme : un réseau de six cambrioleurs démantelé

La brigade ville de gendarmerie de Boulmiougou a animé un point de presse, le lundi 12 avril 2021, au cours duquel, elle a présenté un réseau de cambrioleurs démantelé dans la ville de Ouagadougou.

Dans leur mission de sécurisation des populations, les forces de l’ordre et de sécurité sont toujours à la traque sans merci des délinquants qui font chaque jour des victimes. En effet, la brigade ville de gendarmerie de Boulmiougou a mis la main sur un réseau de cambrioleurs qui opérait dans la capitale burkinabè. Ils ont été présentés au cours d’un point de presse, le lundi 12 avril 2021, à Ouagadougou. Selon le commandant de la brigade ville de Boulmiougou, Marcel Zoungrana, à la suite d’une déclaration de vol d’une motocyclette, modèle scooter dans le quartier de Saaba, le 6 avril 2021, « ses éléments » ont diligenté une enquête. Et, a-t-il relevé, grâce à la collaboration de la population, le réseau a pu être démantelé.

« Suite à un avis de recherche et d’une enquête menée par la brigade, une personne désirant garder l’anonymat a informé qu’il a aperçu une moto scooter rentrant tardivement dans une concession, sise à Song-Naaba. C’est ainsi que le sieur K.I. a été interpellé et a permis de démanteler le groupe», a laissé entendre le commandant Marcel Zoungrana. Il a expliqué qu’au nombre de 6, ces derniers effectuaient leur sale besogne dans les différents quartiers de la ville. De leur mode opératoire, M. Zoungrana a signifié qu’ils utilisaient des enfants drogués qui sillonnent les points de parkings pour voler les engins à l’aide des fausses clés mises à leur disposition. « Ensuite, ils sont remis à leur chef contre des sommes dérisoires », a-t-il souligné. Il a ajouté que d’autres groupes sont chargés de l’identification des victimes et procèdent souvent à des cambriolages ou agressions à main armée pour retirer les engins convoités, de grandes valeurs et généralement de marques scooters.

« Ce groupe disposait en son sein des spécialistes en fabrication de fausses clés, en confection de faux documents, en modification et transformation des engins, en recel des engins et en trafic de stupéfiants », s’est-t-il exprimé. En effet, a-t-il poursuivi, chaque membre du réseau avait une tâche précise, avec pour chef D.M. Ce délinquant, à en croire le commandant de gendarmerie, est bien connu du milieu du recel. L’enquête a abouti à la saisie de 12 engins volés, 11 fausses clés retrouvées chez P. S. et environ 20 kg de cannabis, selon M. Zoungrana. L’une des victimes d’un cambriolage, A. Meda a félicité les pandores pour le travail abattu, exprimant sa fierté de rentrer en possession de sa motocyclette scooter. Le commandant Zoungrana et son équipe ont saisi l’occasion pour inviter les populations à plus de vigilance et surtout à la franche collaboration avec les forces de sécurité en appelant aux numéros 1010, 16 et 17.

Sidgomdé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.