8e Congrès du Parti communiste cubain : Raul Castro appelle à un « dialogue respectueux » avec les Etats-Unis 

Raul Castro a annoncé son départ à la tête du parti à l’issue de ce congrès.

Le Parti communiste cubain considéré comme « l’âme de la Révolution » tient son 8e congrès, du 16 au 19 avril 2021, à La Havane, sous la présidence du général d’armée, Raul Castro Ruz, Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba et en présence des membres du Bureau politique, José Ramon Machado Ventura, deuxième secrétaire, du président de la république, Miguel Diaz-Canel Bermudez et d’autres personnalités du pays.

Les travaux du 8e congrès du Parti communiste cubain ont débuté, le 16 avril 2021, à La Havane, à l’occasion du 60e anniversaire de la proclamation du caractère socialiste de la Révolution par Fidel Castro. Ils prendront fin, le 19 avril 2021. Un moment de célébration de « l’irrévocabilité de l’œuvre émancipatrice » du père de la Révolution cubaine, Fidel Castro. Au menu de cette rencontre importante, la mise à jour de la conceptualisation du modèle économique et social de développement socialiste cubain, la mise en œuvre des Orientations de la politique économique et sociale du Parti et de la Révolution.

Les résultats économico-sociaux obtenus depuis le 7e Congrès, le fonctionnement du Parti, ses liens avec les masses, l’activité idéologique et l’examen de la politique des cadres, seront également au centre des analyses des militants. « Le Parti est une garantie d’unité nationale et une synthèse des idéaux de dignité, de justice sociale et d’indépendance des générations de patriotes qui nous ont précédés et de ceux qui nous ont défendus au cours de toutes ces années de lutte et de victoire », a déclaré le 2e secrétaire du parti, Machado Ventura, à l’entame des travaux.

Il a rappelé qu’au cours des cinq années qui se sont écoulées depuis le 7e Congrès, les militants et l’ensemble du peuple ont été engagés dans d’importants processus politiques, conformément à ce qui avait été convenu. Il s’agit, en particulier, de la mise en œuvre des Orientations et des objectifs fixés lors de la 1re Conférence nationale du Parti, ainsi que la réforme constitutionnelle et le référendum qui a ratifié, de manière indubitable, la nouvelle Constitution.

Organisation des bases du parti

Un hommage appuyé est rendu aux leaders de la Révolution cubaine.

Ce qui a été réalisé au cours de ces années et ce qui reste à faire, a souligné le 2e secrétaire, a fait l’objet d’une analyse dans les processus d’équilibre des organisations de base et des structures territoriales du Parti et se reflète dans les documents qui seront analysés et approuvés par les délégués. Machado Ventura a expliqué qu’à la mi-mars, une première version de ces documents avait été soumise à la consultation des délégués dans leurs provinces respectives, réunions auxquelles ont participé d’autres invités.

En ce qui concerne les journées du Congrès, il a indiqué qu’une partie importante sera consacrée au travail en commissions, pour permettre un plus grand échange d’opinions pour atteindre un consensus sur les points de vue exprimés dans les provinces et approuver, en plénière, la version finale. Au sujet des délégués, il a signalé que les différents secteurs sont représentés : ouvriers, travailleurs de la production, de l’enseignement et des services ; paysans, intellectuels, scientifiques, combattants, retraités, avec une composition par sexe et couleur de peau, conformément aux caractéristiques de notre société et 94% sont des diplômés universitaires.

Le deuxième secrétaire du Parti communiste cubain a réitéré la conviction qu’ils resteront fidèles à l’héritage de leurs martyrs et à l’exemple de Fidel et Raul, dans la poursuite de la défense des conquêtes et d’autres réalisations. Les délégués ont approuvé les documents qui régiront le Congrès. A l’occasion, le général d’armée Raul Castro a présenté le rapport au 8e Congrès. Dans son dernier discours à la tête du parti, le premier secrétaire du Parti communiste cubain a appelé à un « dialogue respectueux » entre Cuba et les Etats-Unis. « Je confirme, à ce congrès du parti, la volonté de nouer un dialogue respectueux, une nouvelle forme de relations avec les Etats-Unis sans prétendre que, pour y arriver, Cuba renonce aux principes de la révolution et du socialisme », a-t-il déclaré.

L’on se rappelle que les relations entre Cuba et les Etats-Unis, après une détente éphémère entre 2014 et 2016, se sont à nouveau tendues sous l’administration de Donald Trump, qui a durement renforcé l’embargo en vigueur depuis 1962. Raul Castro a également annoncé son départ à la tête du parti. « En ce qui me concerne, ma tâche (…) s’achève, avec la satisfaction d’avoir rempli mon rôle et avec confiance en l’avenir de la patrie. Mais « que personne n’en doute: tant que je vivrai, je serai prêt, avec le pied sur l’étrier, pour défendre la patrie, la révolution et le socialisme », a-t-il souligné.

Le président Miguel Diaz-Canel, qui l’a remplacé à la présidence du pays en 2018, sera le premier civil à diriger aussi le parti, au sein duquel il a mené toute sa carrière. La continuité, tel sera le mot d’ordre de ce Congrès, qui transcende le processus naturel de transition d’une génération à l’autre pour devenir une certitude pérenne que le Cuba socialiste se porte bien aujourd’hui et le sera pour les prochaines années.

Karim BADOLO
Source : Gramma, TV5monde

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.