Yako : le receveur du domaine et le 1er adjoint au maire dans des pétrins

Le 1er adjoint au maire de Yako et le receveur du domaine passent actuellement un sale temps. Selon des informations que Kantigui a glanées, tout aurait commencé par la vente illicite de deux parcelles jumelées par le receveur du domaine de Yako de connivence avec le 1er adjoint au maire et le président de la commission affaires générales du conseil municipal de la commune. Le pot aux roses a été découvert à la suite d’une dénonciation sur les réseaux sociaux. Dès lors, a appris Kantigui, le maire de Yako a porté plainte pour « faux et usage de faux », sa signature aurait été imitée dans l’acte de vente. Après plusieurs interventions, le plaignant se serait rétracté, mais le procureur a décidé de poursuivre ses enquêtes. Aux dernières nouvelles, le receveur et le président de la commission affaires générales ont été déposés à la Maison d’arrêt et de correction de Yako, le 19 avril 2021. Quant au 1er adjoint au maire, il lui est demandé de choisir une juridiction au regard de son statut d’officier de police judiciaire afin que la procédure soit engagée à son encontre.


SOS pour deux CSPS

Kantigui est tombé des nues en voyant la situation des Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) de Ingané et Noogo, deux localités à forte densité de populations dans la commune de Titao, province du Loroum. En effet, lors d’un bref séjour dans la province, Kantigui a pu constater qu’à Ingané, la chaîne de froid est en lambeau, la salle d’accouchement manque d’éclairage et suinte pendant la saison pluvieuse. « C’est à l’aide de lampe-torche que la sage-femme procède aux accouchements », a regretté le tuteur de Kantigui. A Noogo, le constat est plus qu’interpellateur. Faute d’incinérateur, l’on a recours à de bidons qui font office de poubelles pour les ordures biomédicales. Deux matelas, délabrés servent à accueillir les femmes dans la salle d’accouchement. « Avec la mise en œuvre de la gratuité, les comités de gestion n’arrivent pas à faire face aux dépenses de fonctionnement et d’investissement dans ces deux formations », a déploré une autre source. Kantigui souhaite vivement que les autorités compétentes fassent de la réfection et de l’équipement de ces deux centres de santé une priorité pour soulager les malades, surtout les parturientes.


Galian 2021 : une baisse des œuvres en compétition

Prévue pour le 25 juin prochain, la 23e Nuit des Galian, instituée pour récompenser le professionnalisme des travailleurs des médias, approche à grands pas. Déjà, Kantigui a appris que les différents jurys ainsi que le comité d’organisation seront installés demain jeudi 22 avril. En fouillant, Kantigui a constaté qu’il y a eu moins d’engouement cette année avec 128 candidatures (256 œuvres) reçues, contre 189 en 2020 (378 œuvres). Ainsi, 50 candidatures ont été déposées en presse écrite contre 67 en 2020, 53 en presse audiovisuelle (80 en 2020), 13 en langues nationales (21 en 2020) et 12 en presse en ligne (21 en 2020). Les œuvres étant des productions de l’année n-1,…

lire l’article dans Sidwaya numérique

Kantigui
kantigui2000@gmail.com
(+226) 25 31 22 89

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.