Projet de vaccin contre le paludisme : Le Président du Faso salue la prouesse des chercheurs

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a félicité les chercheurs dont les travaux, si elles sont concluantes, vont contribuer à réduire la morbidité et la mortalité au Burkina Faso.

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, l’équipe de l’unité de recherches cliniques de Nanoro, le jeudi 29 avril 2021 à Ouagadougou.
Les chercheurs sont venus lui faire le point de leurs travaux sur le candidat vaccin R21/Matrix-M contre le paludisme.

L’espoir de l’élimination du paludisme au Burkina Faso et en Afrique grandit au fil des années. Cet espoir découle des travaux des chercheurs de l’unité de recherches cliniques de Nanoro. Ladite équipe a été reçue en audience par le président du Faso, le jeudi 29 avril 2021 à Ouagadougou. «Nous sommes venus présenter au président du Faso de vive voix les résultats de cet important travail que nous avons conduit, c’est-à-dire cet essai clinique de la phase II où nous avons démontré pour la première fois qu’il était possible d’atteindre un taux d’efficacité de 75% avec le vaccin contre le paludisme », a affirmé l’investigateur principal du projet de vaccin R21/Matrix-M, Pr Halidou Tinto.

Il a expliqué qu’avec l’accompagnement du gouvernement, du ministère de la Santé et du ministère en charge de la recherche scientifique, la phase III du projet débutera en principe la semaine prochaine. Cette dernière constitue la prochaine étape qui va conduire vers l’enregistrement du vaccin. Toute chose qui, de l’avis du Pr Tinto, permettra de confirmer la phase II de l’étude.

Le président du Faso a félicité et encouragé l’équipe pour ce travail qui a permis de mettre le Burkina en exergue sur le plan international et de montrer qu’il y a des ressources humaines de qualité en matière de recherches, capables de conduire un tel essai. Du reste, le chef de l’Etat a rassuré Pr Tinto et son équipe de l’accompagnement du gouvernement pour la suite des travaux. Selon l’équipe du Pr Tinto, en 2020, plus de 11 millions de cas de paludisme ont été enregistrés dans les formations sanitaires au Burkina Faso avec 3 966 décès, parmi lesquels des femmes enceintes et des enfants.

Emmanuel BICABA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.