Redécoupage administratif : « Nous sommes à l’élaboration de la feuille de route », Madiara Sagnon, ministre déléguée

Les souscriptions pour les parcelles du 11-Décembre s’ouvriront incessamment, selon la gouverneure du Plateau central, Bénon Fatoumata (2e à partir de la gauche).

Le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD) a tenu, le vendredi 30 avril 2021, à Ziniaré, son premier Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de l’année en cours. Il a porté sur les enjeux du redécoupage administratif du territoire national.

Annoncé pendant la campagne présidentielle de novembre 2020 par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le processus de réorganisation du territoire national n’est qu’à ses débuts. Le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD) s’y est penché, le vendredi 30 avril 2021, à Ziniaré, au cours de son premier Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de l’année en cours. « Nous sommes en train de travailler sur le dossier », a informé la ministre déléguée chargée de la Décentralisation, Madiara Sagnon.

Le CASEM, a-t-elle expliqué, porte sur les enjeux et les conditions de succès de la réforme de l’organisation administrative du territoire national. Selon Mme Sagnon, il s’agit de réfléchir à l’effectivité de la réforme et de proposer des orientations nécessaires à la réussite du processus. La ministre déléguée a estimé que c’est un impératif pour les participants de s’approprier le processus d’élaboration de la feuille de route, pour mieux conduire celui de la réorganisation du territoire. « Nous ne sommes pas très avancés. Il faut traiter ce dossier avec beaucoup d’attention (…) C’est un travail complexe et très sensible, nous voulons travailler calmement pour sortir quelque chose de consensuel », a indiqué Madiara Sagnon.

A combien de régions, provinces ou départements, faudra-t-il s’attendre ? « C’est encore prématuré. Nous sommes au stade de l’élaboration de la feuille de route. C’est au terme du CASEM que nous allons finaliser la feuille de route qui va permettre d’entamer sereinement le processus de réorganisation », a précisé la ministre déléguée.

Le premier CASEM du MATD a été aussi une occasion de faire le point des activités de l’année 2020, d’évaluer les performances des différentes structures du département et des programmes budgétaires et d’échanger sur le programme d’activités de l’année 2021. Aux dires de la ministre déléguée, le MATD a atteint un taux de réalisation physique de ses activités de l’ordre de 83% pour un taux d’exécution financière de 80%. Pour 2021, ce sont 285 activités qui sont programmées par le ministère pour un budget de plus de 12 milliards F CFA.

Outre le découpage administratif, les autres défis portent sur la relecture du Code général des collectivités territoriales et du Code électoral, la prévention et la gestion des conflits (fonciers, communautaires, ethniques…) et l’organisation des festivités du 11-Décembre 2021 au Plateau central. Sur ce point particulier, la gouverneure Fatoumata Bénon a fait le point d’avancement de l’organisation de la fête de l’Indépendance. Pour la construction des voies, les études sont finies, a-t-elle fait savoir.

Les entreprises ont visité les sites sur lesquels elles devront effectuer les travaux, a ajouté Mme Bénon. Au niveau du ministère chargé de l’Habitat, les dossiers d’avis d’appel d’offres ont été dépouillés pour la salle polyvalente, la place de la Nation et la Cité des forces vives, foi de Fatoumata Bénon. A ce niveau, la parcellisation a été effective, des bornes enfouies et les souscriptions s’ouvriront incessamment, a-t-elle informé. « Nous ne sommes pas trop en retard, l’espoir est permis », a-t-elle rassuré.

Djakaridia SIRIBIE

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.