Société financière internationale : Pour un renforcement du partenariat avec le Burkina

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré et la délégation de la SFI ont échangé sur les axes de partenariat entre les deux parties.

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a reçu en audience le directeur régional de la Société financière internationale (SFI) pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Aliou Maïga, le jeudi 29 avril 2021, à Ouagadougou.

La Société financière internationale (SFI), membre du groupe de la Banque mondiale veut renforcer son partenariat avec le gouvernement burkinabè. A cet effet, son directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Aliou Maïga, a été reçu en audience par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, le jeudi 29 avril 2021, à Ouagadougou.
« Nous sommes venus exprimer notre soutien continu, notre volonté et disponibilité à travailler avec le gouvernement dans le cadre de l’élaboration de son référentiel de développement et de voir comment nous prévoyons notre partenariat pour passer de ce qu’on a fait de par le passé et aujourd’hui à une échelle qui est en phase avec les nouvelles ambitions du gouvernement », a fait savoir Aliou Maïga, au sortir de son tête-à-tête avec le chef du gouvernement burkinabè.

Présente au Burkina Faso depuis longtemps où elle est active dans plusieurs secteurs de l’économie, notamment le secteur du coton, du financement des PME, des infrastructures, de l’énergie, la SFI a exprimé sa volonté de renforcer son financement dans ces secteurs.
« Nous sommes une institution qui fait du financement. Nous le faisons déjà ici et nous allons continuer à le faire. Nous finançons les banques, nous apportons des lignes de partage de risques avec les banques pour qu’elles financent les PME. Nous finançons également les infrastructures, les industriels, les institutions de microfinance pour qu’en retour elles financent les acteurs de l’économie informelle », a précisé le directeur régional de la SFI.

Cette institution financière va continuer à assurer l’appui-conseil au gouvernement dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires du programme Doing business où les performances du pays des Hommes intègres semblent avoir baissé. « Le Burkina était parmi les pays les plus performants de l’Afrique. Mais ces dernières années, cette performance a un peu stagné, pas forcément que le Burkina a reculé mais que les autres sont allés beaucoup plus vite », a indiqué M. Maïga.

Cette audience a été pour lui une occasion de présenter au Premier ministre Dabiré, le nouveau représentant-pays de la SFI au Burkina Faso, Arnaud N. Ligan, mais aussi de féliciter le gouvernement nommé à l’issue des élections du 22 novembre 2020.
La SFI est la branche du groupe de la Banque mondiale qui s’occupe du secteur privé.

Mahamadi SEBOGO
Windmad76@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.