Office national d’identification (ONI) : l’antenne régionale de la Boucle du Mouhoun opérationnelle

Le ministre de la Sécurité, Ousséni Compaoré, a ouvert officiellement, le samedi 8 mai 2021 à Dédougou, l’antenne régionale de l’Office national d’identification (ONI) de la Boucle du Mouhoun.

La Boucle du Mouhoun dispose désormais d’une antenne régionale de l’Office national d’identification (ONI). La structure a été ouverte officiellement, le samedi 8 mai 2021 à Dédougou par le ministre de la Sécurité, Ousséni Compaoré. Avec une vingtaine d’agents, la nouvelle antenne a une capacité de production journalière de 1000 Cartes nationales d’identité burkinabè (CNIB).

Le directeur général de l’ONI, Aristide Béré, compte, au fur et à mesure, augmenter cette production journalière jusqu’à 2000. Car, a-t-il indiqué, depuis sa phase-test débutée en février dernier, l’antenne régionale de la Boucle du Mouhoun a déjà reçu plus de 65 000 demandes, pour plus de 35 000 CNIB délivrées. Pour lui, cette déconcentration répond au souci du ministère de la Sécurité de mettre un terme aux souffrances que la population endure pour l’obtention de la CNIB. Ainsi, a-t-il précisé, des centres de productions de l’ONI seront créés dans les 13 régions du pays. Au Burkina Faso, a rappelé le directeur général, plus de 10 millions de personnes n’arrivent pas à justifier leur identité. Cette situation, a-t-il regretté, ne peut donc pas perdurer dans ce siècle marqué par l’accroissement des potentialités techniques et technologiques. «L’ONI tâchera donc à relever le défi d’une identité pour tous en vue de permettre à chaque Burkinabè de vivre sa citoyenneté en toute responsabilité », a-t-il promis.

Un vaste programme de sécurité en vue dans la Boucle du Mouhoun

Le président du conseil régional de la Boucle du Mouhoun, Mamadou Drabo, a souligné que l’ouverture de cette agence constitue un soulagement pour la population. « Finis les longs temps, les longues distances pour se procurer une CNIB », s’est-il réjoui. Il a affirmé l’engagement des autorités régionales à accompagner la nouvelle structure à se déployer dans les six provinces de la région. Quant à la population, il l’a invitée à se mobiliser pour se faire délivrer la précieuse carte d’identité. Le ministre de la Sécurité, Ousséni Compaoré, a indiqué que l’ouverture de ce joyau répond à l’un des objectifs du Président du Faso qui est de prendre toutes les dispositions pour rapprocher davantage les services de la population. Il a donc traduit ses félicitations à la direction générale pour sa diligence dans la mise en œuvre de cette déconcentration de l’ONI.

Aux autorités régionales, il a exprimé sa gratitude pour le soutien et les facilités accordés à l’ONI afin que ce centre soit aujourd’hui fonctionnel. «Une agence, d’ailleurs qui va contribuer à la création d’emplois pour certains natifs de la région », foi du ministre. Il a rassuré que d’autres actions seront entreprises pour le développement de la région et partant, de tout le pays. Aussi, il a annoncé que son département a un vaste programme de sécurité dans la Boucle du Mouhoun.

« Au cours de l’année, de nouveaux commissariats, de nouvelles brigades de gendarmerie seront érigés dans certains départements. La position stratégique de la région nous le recommande. La Boucle du Mouhoun est au cœur de notre dispositif sécuritaire et nous ne ménagerons aucun effort pour que la sécurité revienne progressivement dans l’ensemble du Burkina », a-t-il rassuré.

Adama SEDGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.