3e région militaire de Tenkodogo : Le ministre Chériff Sy galvanise ses hommes

Le ministre Moumina Chériff Sy, a exhorté la population à avoir une capacité d’observation et d’écoute des informations et les relayer aux spécialistes.

Les forces de défense du 31e Régiment d’infanterie commando du camp Général Marc-Thiémoko-Garango (31e RIC du CGMTG) basé à Tenkodogo, dans la 3e région militaire, ainsi que celles des compagnies et groupements de la gendarmerie nationale, ont reçu le dimanche 16 mai 2021 à Tenkodogo, la visite du ministre d’Etat, ministre
de la Défense nationale et des Anciens combattants (MDNAC), Moumina Chériff Sy.

Le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants (MDNAC), Moumina Chériff Sy et la hiérarchie militaire sont conscients des « énormes » sacrifices consentis par les forces de défense sur le terrain de la lutte contre l’insécurité. Pour remonter leur moral, ils étaient au camp du 31e Régiment d’infanterie commando du camp Général Marc-Thiémoko-Garango (31e RIC du CGMTG) basé à Tenkodogo et dans les compagnies et groupements de la gendarmerie nationale, le dimanche 16 mai 2021.

Le MDNAC a expliqué que son séjour dans la 3e région militaire s’inscrit dans le cadre de ses tournées dans les régions militaires en vue de galvaniser les troupes des deux entités militaires de la région du Centre-Est. Il leur a donc apporté un message d’encouragement et d’admiration par rapport aux missions qu’ils effectuent souvent dans des conditions
« rugueuses » et leur traduit la reconnaissance du commandement et de la nation.
Le chef de corps du 31e RIC de Tenkodogo, le commandant Rachid Sawadogo, a indiqué que c’est un grand honneur pour lui et ses hommes de recevoir le MDNAC car, cette visite va les galvaniser et remonter le moral du commandement et du personnel.

« Nous travaillons en étroite collaboration avec les autres forces de défense à mutualiser nos moyens et nos forces pour le succès des missions qui nous été confiées dans notre zone de responsabilité », a fait savoir le commandant Sawadogo. Cependant, l’arbre ne doit pas cacher la forêt, a-t-il dit. En effet, a-t-il expliqué, au regard du fait que la 3e région militaire est voisine à celle de l’Est, notamment la province du Koulpélogo, « il n’est pas exclu de constater que des mouvements de petites incursions ne soient signalées çà et là au niveau de cette zone ».

Les soldats du régiment …

Le ministre Sy s’est appesanti sur la situation géographique de la 3e région militaire, qui pour lui, est importante dans la mesure où elle repose sur deux frontières à savoir celle du Ghana et du Togo. Une zone qui, de son point de vue, représente un grand rempart à l’infiltration terroriste vers le Sud, c’est-à-dire, vers Pô, Léo, etc. Le ministre s’est réjoui de constater que les Forces de défense et de sécurité (FDS) de la région donnent des exemples « assez édifiants », parce que soumis à diverses menaces de braquages, de trafics et de tentatives d’infiltrations et d’incursions. Il a salué les initiatives développées par les FDS, qui leur permettent de mener des opérations avec les autres corps d’armes pour contrer la menace avec des résultats très positifs.

Le ministre en charge de la défense nationale a toutefois déploré le « mutisme » de la population qui voit des colonnes de trafiquants qui traversent par centaine certaines contrées, sans les signaler aux FDS. Estimant que la lutte contre le grand banditisme, le trafic transfrontalier et le terrorisme, ne saurait être l’affaire des seules FDS. Le ministre Sy a demandé aux populations de prendre l’exemple de Pama à l’Est. « A Pama, il nous a été démontré que personne ne rentre dans la ville sans que la population ne signale votre présence aux forces de l’ordre.

Et pourtant, ailleurs, on constate des gens qui viennent, louent même des maisons dans lesquelles ils vivent pendant plusieurs jours sans qu’on ne sache ce qu’ils font, jusqu’au jour où il y a un problème, on commence à crier », a témoigné le ministre Sy. Il a, pour ce faire, invité tout un chacun à changer sa posture et sa mentalité et à avoir une capacité d’observation et d’écoute pour relayer les informations et les renseignements aux spécialistes du domaine afin de les traiter.

Bougnan NAON
naon_2012@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.