Commune de Diébougou : Un nouveau CSPS pour soulager les populations

Pour le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, l’infrastructure va offrir un cadre d’accueil et de prise en charge agréable aux populations.

La commune de Diébougou, dans la région du Sud-Ouest, dispose d’un nouveau Centre de santé et de promotion sociale (CSPS). D’un coût global de plus de 100 millions FCFA, l’infrastructure a été inaugurée, le samedi 15 mai 2021, par le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo.

L’offre de santé s’améliore dans la commune de Diébougou, chef-lieu de la province de la Bougouriba, région du Sud-Ouest. Cette collectivité, dirigée par Alphonse Somda, dispose d’un nouveau Centre de santé et de promotion sociale (CSPS), réalisé grâce à la coopération entre l’ONG Qatar Charity et l’Etat burkinabè. Bâtie à Bagane, secteur 5 de Diébougou, pour un coût global de 109 241 007 F CFA, l’infrastructure sanitaire est composée d’une maternité, d’une infirmerie et d’un dépôt pharmaceutique.

A entendre le maire de Diébougou, le projet de construction de ce CSPS relève d’une initiative d’un natif de sa commune, Alain Evariste Méda. Celui-ci, aux dires de l’édile, aurait mis ses relations à profit avec l’ONG Qatar Charity, pour obtenir la réalisation du centre de santé. M. Méda, toujours selon les confidences du maire de Diébougou, s’est fait aider par un autre ressortissant de la commune, le Directeur général (DG) de COTECNA-Burkina, Jérémie Désiré Kam, avec qui il a coparrainé la cérémonie d’inauguration. Comme apport au projet, Alain Evariste Meda s’est investi dans la réalisation d’un forage d’une valeur de 6 millions FCFA.

Une vue du nouveau CSPS.

Les populations bénéficiaires ont également contribué au même montant, à travers le ramassage des agrégats. « Nous sommes fiers de pouvoir accompagner le maire dans toutes ses actions de développement », a dit le DG de COTECNA et coparrain. Le maire s’est montré reconnaissant envers toutes les bonnes volontés. Il a relevé que le conseil municipal ambitionne de transformer le nouveau CSPS en Centre médical, en 2022, afin de désengorger le Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA). Pour sa part, le Médecin-chef du District sanitaire de Diébougou, Henri Dembélé, s’est réjoui de ce que l’infrastructure porte à 26, le nombre de CSPS dans sa circonscription.

Pour autant, il a indiqué que des soucis demeurent, notamment l’arrêt des travaux de réfection du CMA de Diébougou, depuis décembre 2019 et la non fonctionnalité de l’imagerie médicale. Président de la cérémonie d’inauguration du CSPS, le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, a salué l’apport des populations de Diébougou à la réalisation de l’infrastructure. Il a invité celles des autres communes à leur emboîter le pas. « L’inauguration de ce CSPS est un grand symbole pour nous, car elle vient réduire la distance qui sépare les populations du premier niveau de santé », a confié M. Ouédraogo. Pour lui, l’infrastructure va offrir un cadre d’accueil et de prise en charge agréable aux populations qui y auront recours, mais aussi de meilleures conditions de travail adaptées aux besoins des agents de santé. De nombreux ressortissants ont pris part à la cérémonie, dont l’avocat, Me Guy Hervé Kam. Celui-ci a fait des dons à plusieurs CSPS de la commune de Diébougou.

Synthèse de Honoré KIRAKOYA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.