Crise malienne : Les chefs d’Etat exigent un Premier ministre issu de la société civile

Les mains des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) n’ont pas tremblé. Réunis hier après-midi à Accra, en sommet extraordinaire, ils ont suspendu le Mali des instances de l’organisation sous régionale. Ils ont néanmoins appelé à une nomination immédiate d’un Premier ministre issu de la société civile. Cette mesure fait suite à l’arrestation suivie de démission du président de la Transition Ba N’Daw et de son Premier ministre Moctar Ouane et à la décision de la Cour constitutionnelle de conférer les attributs du chef de l’Etat au colonel Assimi Goïta qui assurait les fonctions du vice-président.

 

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.