Université Pr Joseph-Ki-Zerbo : 73 radiologistes prêts à offrir des soins de qualité

Les 73 récipiendaires sont issus de huit pays africains.

L’Unité de formation et de recherche en Sciences de la santé (UFR/SDS) a organisé, le vendredi 28 mai 2021, à l’université Pr Joseph-Ki-Zerbo, à Ouagadougou, la cérémonie officielle de sortie des six premières promotions de radiologistes formés au Burkina Faso.

73 médecins spécialistes en radiodiagnostic et en imagerie médicale formés à l’Unité de formation et de recherche en Sciences de la santé (UFR/SDS) de l’université Pr Joseph Ki-Zerbo sont prêts pour offrir des soins de qualité aux populations. Issus de six promotions, ils ont effectué leur sortie officielle, le vendredi 28 mai 2021, à Ouagadougou.

Baptisée promotion :
« Résilience », les récipiendaires sont originaires du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, des Comores, du Mali, du Niger, du Tchad et du Togo. Les lauréats, par la voix de leur porte-parole, Dr Korotimi Bakala/Sanogo, ont exprimé leur reconnaissance aux aînés et pionniers de la discipline au Burkina Faso, qui leur ont ouvert la porte de la spécialité. Elle a relevé que malgré les vicissitudes de l’environnement de l’apprentissage, la promotion « Résilience » a su s’adapter au contexte socioéconomique, politique, infrastructurel et professionnel du pays.

« Ces années passées à l’UFR/SD ont été denses non seulement en apprentissage, mais aussi, en échanges, en rencontres et tout ce, dans une ambiance de stress et de compétition, de travail et d’efforts quotidiens sous le regard des formateurs avertis et chevronnés », a-t-elle indiqué.
Aux dires Mme Bakala, la promotion s’engage à donner le meilleur d’elle-même dans l’accomplissement de ses tâches professionnelles dans l’intérêt général des populations avec intégrité, conscience professionnelle et sens élevé du service public.

Des conseils pour réussir leur métier

La marraine de la sortie de la promotion « Résilience », l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré (droite) a remis le parchemin de cette lauréate.

Pour le président de l’université Pr Joseph-Ki-Zerbo et coordonnateur du Diplôme d’études spécialisées en radiodiagnostic et imagerie médicale (DES/RIM), Pr Rabiou Cissé, l’objectif en créant en 2010-2011, cette spécialité, est de former et de mettre à la disposition des populations, des médecins compétents et opérationnels, amis aussi des chercheurs pour l’encadrement des étudiants. Il a laissé entendre qu’au cours de leur formation, les désormais radiologistes ont bénéficié d’une formation théorique et pratique au Burkina Faso et à l’extérieur pour la plupart. Il a invité les récipiendaires à exercer partout où besoin sera.

« Soyez résilients dans l’exercice quotidien de votre métier afin d’offrir des prestations de qualité pour des soins de qualité avec les moyens disponibles et accessibles », a-t-il exhorté. Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Pr Alkassoum Maïga, s’est dit satisfait de la sortie de ces médecins spécialistes, formés dans une université burkinabè. « Cette formation sur place a permis d’améliorer les ratios parce qu’on était à 5 spécialistes pour tout le pays en 1994. Nous sommes actuellement à 101 spécialistes auxquels vont s’ajouter ceux qui viennent d’être formés », a-t-il soutenu. Pour lui, avec la présence d’autres nationalités pour la spécialisation en RIM, le Burkina Faso a su donner à l’Afrique et au monde, une offre de formation compétitive.

Selon le parrain scientifique, Pr Adama Traoré, en tant que radiologiste, ses filleuls seront au début, pendant et à la fin des soins de santé. A l’écouter, cela impose des qualités. Pour cela, il leur a conseillé, la probité, le don de soi et la disponibilité. Pr Traoré a dit être disposé à les accompagner afin qu’ils brillent dans leur carrière professionnelle. La marraine de la sortie, l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré, a félicité l’UFR/SDS et l’équipe de coordination du DES qui met au profit du système sanitaire autant de spécialistes. S’adressant aux impétrants, elle leur a dit qu’au bout de l’effort, vient la satisfaction de pouvoir contribuer à soigner leurs compatriotes.

Elle les a exhortés à cultiver les « bonnes » valeurs qui fondent le socle de la société. « Ces valeurs que vous devez incarner doivent s’inscrire uniquement dans l’intérêt général des populations partout où vous serez appelés à exercer », a-t-elle encouragé. La cérémonie de sortie des six promotions s’est achevée par la remise des parchemins aux lauréats.

Timothée SOME
timothesom@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.