Autorité du bassin du Niger : Roch Marc Christian Kaboré prend les rênes

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a participé, par visioconférence, au 12e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’ABN.

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a été désigné, président de l’Autorité du bassin du Niger (ABN), lors du 12e Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Organisation, tenu le jeudi 3 juin 2021, par visioconférence.

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, est désormais à la tête de l’Autorité du bassin du Niger (ABN) pour trois ans, en remplacement de son homologue nigérian Muhammadu Buhari. Ainsi, en a décidé le 12e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’ABN, tenu le jeudi 3 juin 2021, par visioconférence. Le chef de l’Etat burkinabè a pris part aux échanges, à Ouagadougou, au Palais de Kosyam, en compagnie des membres de l’exécutif.

A la fin des travaux, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Ousmane Nacro, a déclaré que ce sommet s’est penché sur l’examen et l’adoption du rapport du Conseil des ministres, tenu à Abuja (Nigéria), le 27 mai 2021. La présente rencontre, a-t-il ajouté, avait dans son ordre du jour, la question du Secrétariat exécutif et la désignation du nouveau président de l’Autorité. « Après examen du rapport du Conseil des ministres, c’est à l’unanimité que les chefs d’Etat ont adopté le rapport qui fait cas de cinq résolutions dont la construction du siège de l’ABN au Niger, l’adoption du règlement intérieur et la mise en route d’autres projets qui n’avaient pas encore vu le jour », a-t-il indiqué.

Quant à la question du Secrétariat exécutif, elle n’a pas pu, selon le ministre Nacro, trouver de solution. Il appartient au Burkina Faso, a-t-il relevé, de programmer le prochain sommet pour dire dans quelles conditions le Secrétariat exécutif pourra être pourvu d’un nouveau leader. Cependant, a fait comprendre le ministre en charge de l’eau, l’aspect rotatif au poste de secrétaire exécutif qui est revenu pratiquement au niveau de tous les Etats. Mais, a-t-il évoqué, en attendant, le Secrétaire exécutif actuel (ndlr, Abderahim Bimeré Hamid) assurera cette tâche jusqu’à ce qu’un nouveau soit nommé.

L’ABN s’appuie sur une longue tradition de coopération qui remonte à la Commission du fleuve Niger, créée en 1963. Sous sa forme actuelle, l’ABN, comprenant le Burkina Faso, le Niger, le Bénin, le Mali, le Cameroun, la Guinée, la Côte d’Ivoire, le Nigéria et le Tchad, entend harmoniser et coordonner les initiatives nationales de développement des ressources hydrauliques. Ce, autour d’un plan de développement intégré pour l’ensemble du bassin. L’ABN cherche également à faciliter et négocier le développement d’infrastructures hydrauliques et énergétiques dans le cadre d’un scénario régional.

Boukary BONKOUNGOU

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.