Être en règle avec les règles

En règle générale, la question des menstrues est un intrus et un sujet incongru dans le monde des hommes. Peu importe la couleur ou le temps que ça prend ; tant pis si ça dure plutôt que prévu ou si c’est douloureux ou indolore ; ne nous en parlez pas trop et surtout n’essayez pas de nous prouver quelque chose en déballant les dessous d’une affaire dont le seul nom nous ramollit davantage. Chez nous les mâles, les règles nous dérèglent et nous mettent mal à l’aise. Rien qu’à y penser, nous fronçons les sourcils pour chasser l’obscène idée qui gêne.

Nous préférons ne rien savoir ni rien voir. Parce que une fois que « les Anglais ont débarqué », nous ne pouvons plus embarquer, tous les sens sont interdits. Une fois que « les Russes sont arrivés ! », même les plus rusés ne peuvent plus y arriver. La mise en place est terminée, quand « on hisse le drapeau rouge » ou quand « le feu est rouge » tout le monde s’arrête et s’abstient de forcer le passage. Le bon citoyen, ce n’est pas forcément celui qui a son permis de conduire mais celui qui respecte le code de la route.

Quand il pleut et que la route est inondée, même avec un manteau imperméable, on peut avoir du mal à se frayer un chemin étanche dans les flots. Respectons la femme en règle, même si ce n’est pas interdit à l’absolu, ce n’est pas confortable. La patience est un chemin d’or, on ne visite pas un volcan en activité. Attention, attention, route barrée pour trois ou sept jours, menstrues en vue ; vols interdits dans l’espace intime de l’autre moitié du ciel, le temps est à l’orage, soyez sage ! Et vous les femmes, prenez soin de vous et encore plus quand les grands vents s’annoncent à l’horizon et quand les nuages s’amoncellent pour que tombe la grande pluie.

Quand «Tantie Rose » annonce sa venue, au seuil de votre porte, déroulez un tapis de serviettes en coton, propres, douces et absorbantes. Restez coquette comme aux premiers moments de votre conquête. Lavez-vous bien chaque jour avec du savon. Assurez-vous de passer l’éponge partout sur le visage, les aisselles, entre les jambes, les pieds, la nuque, et les cheveux. Utilisez un savon doux pour le visage et les parties sensibles de votre corps. Evitez les savons trop parfumés. Lavez vos habits régulièrement et portez chaque jour des vêtements propres qui retiennent les éventuelles odeurs.

Que vous utilisiez des serviettes ou des tampons, veillez à vous tenir au sec. Les pertes de sang occasionnent des pertes en fer et pour ce faire, il faut manger de la viande rouge, du poisson ou du foie. Mangez des fruits et des légumes qui aident vos reins à éliminer l’eau. Ces fruits et légumes permettent également de renforcer votre organisme en magnésium et donc de lutter contre la sensation de fatigue et de nervosité. Les règles occasionnent une perte de 100 à 150 calories par jour avec des sensations de faim, mais ce n’est pas pour autant de manger et de grignoter toute la journée.

D’ailleurs, évitez les repas trop gras, trop salés ou trop sucrés qui peuvent vous faire basculer vers une prise de poids anormale. Buvez beaucoup d’eau pendant la journée pour vous déshydrater et rester en bonne santé. Bref, mangez équilibré pour être en pleine forme. Si vous souffrez de crampes et/ou de douleurs pelviennes, portez des sous-vêtements confortables. Mettez un véto sur les robes moulantes ou les jeans serrés et privilégiez le confort pour être à l’aise pendant ces quelques jours d’« embargo ». Vous voulez faire du sport ? Tant que vous n’avez pas mal au ventre, prenez les bonnes dispositions et allez-y, ça déstresse et c’est bon pour le moral !

Beaucoup de femmes ont des sautes d’humeurs pendant la période des règles : mauvaise mine, nerveuses et maussades, dépressives et anxieuses, colère ou irritabilité à fleur de peau… Oui c’est vrai, les menstruations peuvent troubler l’équilibre mental et affecter l’humeur et la capacité de discernement, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut s’autoflageller ou fuir le monde et se replier sur soi. Ne vous laisser pas non plus abattre par les préjugés. Gardez votre amour-propre et soyez fière d’être une femme. Vivez vos règles et avec vos règles comme si tout était tracé à la règle, comme si tout était réglé d’avance, parce que vous êtes en règle avec la loi divine qui nous règle tous.

Clément ZONGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.