Zone de libre-échange continental africaine: vers la mise en place d’un fonds de compensation

Le Secrétaire général de la Zone de libre-échange continental africain (ZLECAf), Wamkele Mene, a indiqué avoir eu de fructueux échanges avec le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Le Secrétaire général de la Zone de libre-échange continental africaine (ZLECAf), Wamkele Mene, a été reçu en audience, le vendredi 4 juin 2021, à Ouagadougou, par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

«Nous avons eu de fructueux échanges avec le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré », a déclaré, le secrétaire général de la Zone de libre-échange continental africaine (ZLECAf), Wamkele Mene, à sa sortie d’audience.
Les échanges entre M. Mene et le chef de l’Etat, le 4 juin 2021 à Ouagadougou, ont porté sur différents sujets comme l’industrialisation en Afrique et particulièrement au Burkina Faso. Wamkele Mene a remercié les autorités burkinabè pour les mesures prises et le processus engagé dans ce domaine pour améliorer la chaine des valeurs et la transformation des produits au Burkina Faso.

« Nous avons aussi évoqué la participation des petites et moyennes entreprises dans l’accord de la Zone de libre-échange continentale africaine et les avantages qu’elles pourraient en tirer », a-t-il poursuivi. Le secrétaire général a précisé que cet accord devrait prendre en compte toutes les entreprises et non seulement les grandes entreprises. Outre cela, selon lui, ils ont discuté de la fluidité des marchandises au sein du continent africain.
« Nous avons suggéré de voir comment améliorer le transit des marchandises à travers le corridor pour permettre au Burkina Faso, au Niger et au Mali de pouvoir assurer le transport de leurs marchandises rapidement », a relaté Wamkele Mene.

L’hôte de Kosyam a aussi parlé du fonds de compensation qui est en train d’être mis sur pied notamment les cas de pertes de recettes qui pourraient intervenir à la suite des accords de la ZLCAf. Il a, par ailleurs, indiqué avoir abordé le sujet sur le maintien de l’ancien président, Mahamadou Issoufou, du Niger au poste de Champion de la ZLECAf. Le président, a-t-il confié, « nous a appuyé sur cette idée ».

Au terme de leur rencontre, M.Mene a annoncé que le président Kaboré lui a donné des orientations et a également fait des observations afin de permettre des ajustements dans le processus d’installation du secrétariat de la structure.
En rappel, la Zone de libre-échange continental est en vigueur depuis janvier 2021. Ratifiée par 34 pays africains au départ sur les 54 qui l’ont signée, la ZLECAf a pour but de développer les échanges commerciaux entre pays africains, et partant le développement socioéconomique du continent.

Aly SAWADOGO

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.