Coopération sino-burkinabè: Bilan satisfaisant dans le domaine de la santé

L’Ambassade de la Chine au Burkina Faso a organisé, le jeudi 3 juin 2021 à Ouagadougou, une cérémonie pour présenter le bilan de trois ans de coopération entre les deux Etats dans le domaine de la santé.

A l’occasion du IIIe anniversaire de rétablissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Burkina Faso, l’Ambassade de chine a organisé, le jeudi 3 juin 2021 à Ouagadougou, une cérémonie pour faire le bilan de trois ans de coopération entre les deux Etats dans le domaine de la santé. C’est le chef de l’équipe des experts de la quatrième mission médicale chinoise, Dr Xuan Hanyang qui a présenté le bilan des différentes actions réalisées au bénéfice de la population burkinabè. « Le bilan est au-delà de nos attentes. Chaque mission, en plus de la formation, a offert du matériel de son domaine d’intervention aux différents services où elle a intervenu», a dit Dr Hanyang. A la suite de l’expert, l’ambassadeur de Chine au Burkina Faso, LI Jian, a précisé que la 4e équipe médicale chinoise, en plus de ses tâches quotidiennes, a aussi pour mission de développer le service de coronographie et celui de la chirurgie cardiaque. Il a aussi relevé que Dr Xuan Hanyang, chef de la 4e équipe, a plus de 300 opérations cardiaques annuelles réussies en tant qu’opérateur principal du cœur. Du reste, pour permettre une coopération plus étroite entre les deux formations sanitaires, il a annoncé le jumelage du CHU de Tengandogo et l’hôpital d’Anhui en Chine.

Renforcer le système d’information

Outre la formation et l’assistance médicale dans le domaine de la santé, la Chine s’est investie dans la construction d’infrastructures sanitaires, notamment la réhabilitation du bâtiment des urgences médicales du CHR de Koudougou, l’achèvement des deux bâtiments d’isolement pour le CHU de Yalgado au début de la pandémie de la COVID-19 et enfin le projet du centre hospitalier universitaire de référence de Bobo-Dioulasso. Quant au directeur général de CHU de Tengandogo, Ferdinand Tiendrebeogo, il a salué la reprise des relations diplomatiques entre la Chine et le Burkina Faso qui, selon lui, a permis à son hôpital de bénéficier de renforcement des capacités en ophtalmologie et dans divers domaines. « Nous entendons développer le service de coronographie et celui de la chirurgie cardiaque », a-t-il souhaité. Il a, par ailleurs, émis le vœu de renforcer le système d’information de sa structure sanitaire à travers l’accompagnement des partenaires chinois. Toute chose qui, selon lui, permettra de capitaliser les informations au sein des formations sanitaires afin de prendre de bonnes décisions.

Emmanuel BICABA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.