Promotion des ressources animale : L’apport de l’incubateur Mira Elevage

La structure de conseils en élevage, Mira Élevage, s’est doté d’un nouveau siège, situé dans l’arrondissement n°11 de Ouagadougou. L’infrastructure a été inaugurée sous  la présidence du  ministre des Ressources animales et halieutiques, Modeste Yerbanga.

L’incubateur  Mira Elevage a désormais un nouveau siège comprenant  un cadre de formation baptisé Centre international de formation en entrepreneuriat agricole (CIFEA).Selon son premier responsable, Kadré Sawadogo, ingénieur en génie civil de formation, l’idée  est d’apprendre en alliant la théorie à la pratique. L’inauguration dudit centre a eu lieu le samedi 12 juin 2021 sous la présidence du ministre des Ressources animales et halieutiques, Modeste Yerbanga, et le parrainage du promoteur de la radio Savane FM, Aboubacar Zida dit Sidnaba. Pour le ministre, ce genre d’initiative est à encourager car il constitue un modèle d’inspiration pour la jeunesse ambitieuse.86% des Burkinabè pratiquent, a-t-il poursuivi, l’élevage de façon directe ou indirecte, faisant de ce  secteur le 3e  produit d’exportation du Burkina Faso après l’or et le coton. Avec une contribution d’environ « 10 à 20% au Produit intérieur brut (PIB)». En promettant l’appui  de ses services techniques à l’entrepreneur Kadré Sawadogo,  pour l’ouverture d’une école d’enseignement général et de formation, Modeste Yerbanga a exhorté  les jeunes à suivre son exemple en s’investissant dans le domaine de l’élevage, afin de  booster l’économie nationale.  Quant au parrain de la cérémonie, Aboubacar Zida dit Sidnaba, il   a salué l’originalité du projet, le courage et l’abnégation de l’entrepreneur.  Et de marteler que le développement du pays des Hommes intègres ne se fera pas uniquement avec des intellectuels aux grands diplômes. La  réussite viendra, a-t-il affirmé, d’une modernisation de l’agriculture et de l’élevage. Le maire de l’arrondissement n° 11, Ibrahim Maré, s’est, pour sa part, réjoui de la plus-value de ce centre pour sa commune. Concernant le directeur général de Mira Elevage, il a rappelé qu’il a débuté avec la somme de 100 000 FCFA pour aboutir aujourd’hui à une société  spécialisée dans l’entrepreneuriat avicole, piscicole, l’élevage des bovins et des ovins. Pour lui, tout entrepreneur se nourrit de ses « certitudes » pour se frayer un chemin. Avec  plus de 14 000 personnes formées, a-t-il conclu, dans le métier de l’élevage et de la fabrication de couveuse, il   est convaincu que «  tout est possible dans l’élevage ».

Alassane KERE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.