Brevet d’études du premier cycle 2021 : Session test pour le sujet unique

13 569 candidats dont 8 059 filles ont effectivement débuté, le mardi 22 juin 2021, la composition des épreuves écrites « reformées » des examens du CEP, BEPC, BEP et CAP dans le Plateau central.

Dans la salle 1 du jury 1 du Collège d’enseignement général (CEG) de Bissiga, 17 km de Ziniaré, tous les candidats, au nombre de 40, ont effectivement débuté la première épreuve écrite du Brevet d’études du premier cycle (BEPC), la dictée, hier mardi matin. Dans une ambiance assez tendue, emprunte de stress, les élèves sont assis, à deux, sur les tables-bancs. La COVID-19 est passée aux oubliettes : aucun dispositif de lave-mains, aucun gel, aucune mesure-barrière, encore moins un masque.
Qu’à cela ne tienne, Alimatou Birba et ses camarades ont affiché leur sérénité. « Je suis prête pour l’examen. A un moment donné, nous avons eu peur parce que nous avons pensé qu’il n’y aurait pas d’examen à cause de la crise, mais aujourd’hui, nous sommes prêts et confiants », a-t-elle souligné.

La présidente du jury 1 de Bissiga, Tibila Bikienga, a noté quelques absents, à 30 mn avant le début des épreuves. « Mais tout est rentré dans l’ordre. Tout se passe bien pour le moment », a-t-elle rassuré. Elle a indiqué avoir rappelé aux candidats les consignes et les sanctions encourues en cas de fraude.
Le directeur régional en charge des enseignements primaire et secondaire, Abdou Kirakoya, a noté l’application effective d’une des réformes à l’origine de la crise scolaire. « La particularité vient des différentes réformes qui ont été entamées au niveau du ministère. Au niveau des Sciences de la vie et de la terre (SVT) et de l’Histoire-Géographie (HG), au lieu de donner deux sujets au choix, cette année, il y aura un seul sujet dans chaque discipline pour les candidats », a-t-il expliqué.

La gouverneure, Fatoumata Benon a fait le déplacement de Bissiga pour encourager les élèves, les enseignants et tous les acteurs impliqués dans l’organisation des examens scolaires. « Je lance un message de veiller au respect des consignes qui ont été données. Je suis venue saluer surtout la tenue effective des examens dans notre région », a-t-elle affirmé. Dans le Plateau central, ce sont au total 13 569 candidats dont 8 059 filles qui prennent part à la présente session du BEPC 2021. Ils sont repartis dans 50 jurys et 58 centres secondaires. Seulement 83 élèves sont en quête du BEP et du CAP dans la région. Ce sont 50 garçons et 33 filles, repartis dans un jury et deux centres secondaires. Dans la province de l’Oubritenga, 9 388 candidats sont à la conquête de leurs premiers diplômes, le CEP. La région accueille des élèves déplacés internes, repartis dans les différents établissements, foi de M. Kirakoya. Seulement, une dizaine prend part aux examens. « Il n’y a pas un site dédié aux élèves déplacés », a-t-il soutenu.

 Djakaridia SIRIBIE

Elodie NIKIEMA
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.