14e réunion du Conseil d’administration du Fonds mondial pour l’engagement de la communauté et la résilience (GCERF) : Le ministre Pengdwendé Clément Sawadogo à Genève

Le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Clément Sawadogo est accompagné du Directeur général des Libertés publiques et des Affaires politiques, chef d’antenne nationale de la Cellule nationale de Prévention de la Radicalisation (CellRad) Burkina Faso, Windnonguéma Emmanuel Bruce Sawadogo.

Le ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, monsieur Pengdwendé Clément Sawadogo, a séjourné à Genève, en Suisse, du lundi 21 au jeudi 24 juin 2021. Dans la Genève internationale, il a assisté à la 14e réunion du Conseil d’administration du Fonds mondial pour l’Engagement de la communauté et la Résilience (GCERF).

Le ministre Pengdwendé Clément Sawadogo a été accueilli à l’aéroport de Genève, par Son Excellence Monsieur Dieudonné Désiré Sougouri, Ambassadeur, Représentant permanent du Burkina Faso. L’objectif principal de la mission qu’effectue monsieur le ministre Sawadogo du 21 au 24 juin 2021, est d’assurer la participation du Burkina Faso (pour la première fois) à la 14e réunion du Conseil d’administration du Fonds mondial pour l’Engagement de la communauté et la Résilience (GCERF), en tant que membre du Conseil.
Le ministre d’Etat, sawadogo est accompagné du Directeur général des Libertés publiques et des Affaires politiques, chef d’antenne nationale de la Cellule nationale de Prévention de la Radicalisation (CellRad) Burkina Faso, monsieur Windnonguéma Emmanuel Bruce
Sawadogo.

La participation du Burkina Faso à cette rencontre tire son intérêt du soutien salvateur dont pourrait bénéficier la CellRad. Cette structure dont la réplique existe dans tous les pays membres du G5 Sahel, a pour mission la prévention du phénomène de la radicalisation et l’extrémisme violent. Créé en 2014, le GCERF est un fonds dédié à la prévention de l’extrémisme violent. Il se fixe pour objectif de soutenir les initiatives locales et communautaires mises en place pour renforcer la résilience des communautés face à l’extrémisme violent.

Régi par un conseil de fondation de 15 membres, le GCERF a son siège à Genève. En termes de membres, il s’agit des représentants des pays donateurs et ceux bénéficiaires, des organisations internationales, de la société civile, du secteur privé, des fondations, ainsi qu’un représentant de la Suisse, en sa qualité d’Etat hôte. De 2021 à 2024, le GCERF compte orienter ses interventions vers le Sahel, au regard de la fragilité de cette zone qui subit la poussée des groupes terroristes.
Dans cette perspective, le GCERF a élaboré une stratégie Sahel, mobilisé 4.5 millions de dollars US et lancé un programme Sahel ayant comme zones prioritaires les localités transfrontalières de l’espace du G5 Sahel et spécifiquement le Liptako-Gourma.
La 14e réunion du Conseil d’administration du GCERF s’est déroulée, le 22 juin, dans la salle du Varembé Conference Center (CCV).

Ambassade,
Représentation
diplomatique du Burkina Faso à Genève

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.