Programme présidentiel : Les « diplomates » réfléchissent à leur rôle

Le ministre délégué en charge de l’Intégration, Maxime Koné (milieu), a rassuré les élèves de l’INHEI de la disponibilité du département à toujours les accompagner.

Les élèves de l’Institut national des hautes études internationales (INHEI) organisent les 72 heures de l’élève diplomate, du 24 au 26 juin 2021, à Ouagadougou. Plusieurs activités dont des panels sont à l’ordre du jour.

Les élèves de l’Institut national des hautes études internationales (INHEI) sont sortis des salles de classe pour communier avec le monde extérieur à travers des activités sportives, récréatives et des communications sur des thèmes divers. C’est à l’occasion des « traditionnelles » 72 heures de l’élève diplomate qui se tiennent chaque année. La cérémonie d’ouverture des activités a eu lieu, le jeudi 24 juin 2021, à Ouagadougou. Aux dires du Délégué général (DG) des élèves, Soumaïla Koné, ces 72 heures ont pour objectif de servir de cadre de réflexion aux défis de la diplomatie burkinabè et le rôle du diplomate dans un monde en mutation constante. De façon spécifique, a-t-il indiqué, ces activités visent un partage d’expériences non seulement entre diplomates de tous âges mais aussi entre eux et les autres corps de métier. Pour cette édition, le thème retenu est : « La contribution de la diplomatie dans la mise en œuvre du programme quinquennal du président du Faso ».

A entendre M. Koné, le choix de ce thème vise à interpeller le diplomate sur son devoir dans la mise en œuvre de la politique étrangère du président du Faso. Outre le thème principal, d’autres thématiques telles que le rôle de la diplomatie dans la promotion des entreprises burkinabè à l’étranger et les défis et perspectives de la politique de placement des cadres burkinabè dans les organisations régionales et internationales seront également développées. En plus des panels, un cross populaire et un bal sont également au programme de ces 72 heures. Le DG a donc invité les élèves a participé massivement à ces activités. Le même appel leur a été lancé par leur parrain, Bruno Dipama, par ailleurs directeur général de l’Agence nationale d’appui au développement des collectivités territoriales (ADCT) qui s’est dit honoré d’avoir été choisi pour parrainer cet évènement. Tout en soulignant la pertinence de l’initiative, il a profité de l’occasion pour rappeler à ses filleuls que le métier de diplomate est très exigeant.

Pour ce faire, il leur a demandé de faire preuve de discipline, de ponctualité, d’intégrité, de patriotisme, de patience et d’humilité durant leur formation afin d’être à la
hauteur au cours de leur carrière professionnelle. Le ministre délégué chargé de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Maxime Koné, représentant le ministre en charge des Affaires étrangères, Alpha Barry, patron de la cérémonie, a, quant à lui, félicité le bureau des élèves de l’INHEI pour avoir réussi le pari de l’organisation de ces
72 heures, malgré le contexte difficile marqué par la pandémie de coronavirus. Tout en les rassurant de la disponibilité de son ministère à soutenir leurs activités, il s’est dit convaincu que les différents panels leur permettront
d’affiner leurs connaissances.

Nadège YAMEOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.