Rencontre Premier ministre-forces vives du Nord : L’équipement des VDP au cœur des échanges

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré (au milieu) : « Nous allons capitaliser les succès mais également tirer leçon des échecs de la mise place des VDP ».

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a échangé, le 26 juin 2021 à Ouahigouya, avec les forces vives du Nord sur la situation sécuritaire qui prévaut dans la région.

Présent à Ouahigouya pour le lancement officiel des concertations communales entrant dans le cadre du processus de réconciliation nationale, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a mis à profit son séjour pour discuter avec les forces vives de la région du Nord.
C’était dans l’après-midi du 26 juin 2021 à Ouahigouya. « Depuis février 2020, j’ai entrepris une tournée dans les 13 régions du pays pour prendre contact avec les forces vives en vue de recueillir leurs préoccupations. Je n’ai pas eu l’opportunité de venir à Ouahigouya dans ce cadre. Présent aujourd’hui, j’ai voulu les rencontrer pour leur passer le message de solidarité du gouvernement et leur expliquer que la lutte contre le terrorisme doit être une lutte collégiale. Tout le monde doit se mobiliser. Ce n’est ni l’affaire du gouvernement ni des Forces de défense et de sécurité (FDS) », a indiqué le chef du gouvernement.

Des échanges, il ressort des questions de ressources humaines, d’équipements des FDS et des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP). Le Premier ministre a reconnu que ce sont des problèmes réels. « Les VDP sont une unité mise en place il y a plus d’un an. Nous sommes en train de chercher les meilleures formules pour faire en sorte que ces personnes très efficaces dans la défense de leur village ou de leur commune puissent monter en puissance et contribuer de façon effective à la lutte contre le terrorisme. A cet effet, une nouvelle forme de lutte est en expérimentation et dans les mois à venir, les choses vont s’améliorer », a expliqué M. Dabiré.
Il a, par ailleurs, souhaité que l’accalmie connue en 2020 et qui a permis d’organiser les élections couplées puisse revenir et qu’on puisse continuer à construire le développement économique et social du pays.

Fleur BIRBA
fleurbirba@gmail.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.