Economie agricole : Les acteurs se concertent autour du programme budgétaire 077

Le SG du ministère en charge de l’agriculture, Yassia Kindo, a salué ce cadre d’échanges qui doit permettre de faire aboutir le programme budgétaire.

Le ministère de l’Agriculture, des Aménagements hydroagricoles et de la Mécanisation (MAAHM) a organisé la première session ordinaire du cadre de concertation des acteurs intervenant dans la mise en œuvre du programme budgétaire 077 « Economie agricole » de l’année en cours, les 28 et 29 juin 2021, à Ouagadougou.

La première session ordinaire du cadre de concertation des acteurs intervenant dans la mise en œuvre du programme budgétaire 077 « Economie agricole » a permis de présenter le programme budgétaire, les instruments majeurs dudit programme et de réfléchir aux thématiques liées à l’accès au financement, à la mise en place et la gestion des infrastructures post-récolte. Le Directeur général de la promotion de l’économie rurale (DGPER), Dr Abdelaziz Ouédraogo, a précisé que la centaine de participants va passer en revue les indicateurs du programme budgétaire, les contrats de performance, l’assurance maladie agricole, le fonds de développement agricole, le Code d’investissement agro-sylvo-pastoral, halieutique et faunique (CIASPHF).
« Ce cadre constitue une plateforme de réflexion, d’échanges et de partage d’expériences sur des thématiques d’intérêt majeur en lien avec le programme budgétaire 077 », a déclaré Dr Ouédraogo. De ses dires, certains partenaires au développement réalisent des infrastructures importantes sur le terrain. Pourtant, a-t-il déploré, ces actions ne sont pas connues de l’autorité.

Les participants sont constitués essentiellement d’acteurs étatiques et non étatiques.

« Ce cadre d’échanges permettra d’harmoniser les interventions de sorte à ce que chaque acte posé puisse être capitalisé par le département ministériel concerné », a expliqué le DGPER. L’une des problématiques du secteur agricole, a-t-il ajouté, est la commercialisation.
Ainsi, il a indiqué que sa structure veut que les producteurs et les transformateurs puissent avoir un bon niveau d’accès aux marchés à travers des infrastructures de stockage et les comptoirs d’achat qui malheureusement, à son avis, sont souvent inexploités ou ne sont pas adaptés aux normes de construction. Pour lui, les réflexions vont permettre
de positionner les infrastructures où le besoin se
fait sentir et normaliser celles qui ne sont pas adaptées. Selon le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, des Aménagements hydro-agricoles et de la Mécanisation, Yassia Kindo, cette première session de l’année 2021 du cadre de concertation va permettre, à l’issue des discussions, de créer une synergie des actions menées sur le terrain par les différents acteurs.

« Au regard de la multiplicité des acteurs sur le terrain, le plus souvent, les acteurs mènent des actions dont le responsable des programmes au niveau central n’est pas au courant. Il est donc de bon ton que celui-ci puisse les réunir pour mettre en cohérence l’ensemble de ce qui se fait et leur montrer aussi les orientations données dans le cadre de notre politique agricole », a soutenu le SG. Le programme budgétaire 077 « Economie agricole » institué par arrêté
n°2017-039/MAAH/CAB du 04/04/2017 portant création et coordination des programmes budgétaires du MAAHM a pour objectif global de promouvoir le développement de l’économie agricole dans l’optique d’améliorer les revenus des acteurs des chaînes de valeurs des filières agricoles.

Gaspard BAYALA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.