Bilan Faso foot 2020-2021 : Quatre fois plus de spectateurs dans les stades

Selon le secrétaire exécutif de la LFP, Abdoul Karim Ouédraogo, 107 nuls ont été enregistrés, traduisant le nivellement des équipes.

La ligue de football professionnel (LFP) a dressé le bilan de la saison 2020-2021 du championnat de première division, le jeudi 1er juillet 2021 à Ouagadougou.

Débuté dans un contexte de COVID-19 qui a obligé la tenue des premiers matchs à huis clos, le championnat national de football de D1 s’est achevé dans la satisfaction de plus d’un acteur. C’est ce qu’a laissé entendre le secrétaire exécutif de la Ligue de football professionnel (LFP) Abdoul Karim Ouédraogo, face à la presse hier jeudi. Du bilan de la saison qui vient de s’écouler dit-il, on retient qu’elle a été caractérisée par une efficacité offensive. En effet, 597 buts au total ont été inscrits sur les 34 journées. Particularité : plus de 52% de ces buts l’ont été à l’extérieur. La moyenne par match se situe à 1,95 but contre 1,86 pour la saison 2018-2019 au cours de laquelle 447 réalisations avaient été enregistrées sur les 30 journées de compétition. L’AS Douanes finit meilleure attaque avec 55 buts et le RCB, la meilleure défense pour n’avoir concédé que 21 buts. Concernant la discipline, il ressort que sur les différents terrains, 64 cartons rouges ont été brandis par les maitres du jeu et l’équipe des Léopards de St Camille vient en tête avec 10 cartons.
Les avertissements (cartons jaunes) sont au nombre de 1234 et à ce niveau c’est l’ASFAY, dont les joueurs ont été avertis à 82 reprises, qui détient la palme.
L’un des faits positifs notables c’est l’affluence remarquable dans les stades.

« Nous avons eu cette année, quatre fois plus de spectateurs, comparativement à la dernière saison 2018-2019 », a noté le secrétaire exécutif de la LFP. En chiffres, 462 370 personnes ont payé leurs tickets d’entrée au stade. Ce qui a généré une recette de plus de 63 millions et demi F CFA, aux dires de Abdoul Karim Ouédraogo. Les difficultés débattues avec les journalistes ont porté essentiellement sur la recrudescence de la violence dans les stades, le manque d’infrastructures appropriées avec la montée de l’ASK et du KIKO FC et les matchs en retard des équipes engagées en campagne africaine. Sur ce dernier point, le secrétaire exécutif de la LFP a expliqué que cela est dû à l’indisponibilité du calendrier de la CAF au moment de la programmation des matchs du Faso foot, ce qui n’a pas permis d’en tenir compte dans les faits. Le conférencier a aussi indiqué que le renforcement de la sécurité est en perspective à travers la prise de mesures comme ce qui a été constaté lors des dernières journées du championnat et que des formules de délocalisation de matchs sont envisagées pour surmonter le manque d’infrastructures. L’occasion a été mise à profit pour effectuer le tirage au sort de la 6e édition de la coupe du président de la FBF.

Voro KORAHIRE

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.